CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Naralith Valdroff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Naralith Valdroff
Apprenti
Apprenti
avatar

Sexe : Féminin Messages : 23
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : Cimetière

Feuille de personnage
Race: Démon
Age: 19ans en apparence
Métier: élève

MessageSujet: Naralith Valdroff   Mar 3 Aoû - 4:36

Nom: Valdroff

Prénom: Naralith

Age: 19 ans en apparence

Surnom: Nara

Type (emploi): Élève

Race: Démone

Apparence physique:De longs cheveux roses encadrent un visage blanc et fin. De fin sourcils surmonte doucement des yeux en amande d’un gris acier, un regarda sans les moindres émotions. Un petit nez et des lèvres rosés qui attire facilement les regards discrets sur sa douce personne. Un cou blanc et fin, des épaules rondes mais frêles. Tout chez cette femme semble délicat et fragile, mais détrompé vous, parce que malgré son apparence de jeune femme frêle, se cache un esprit tordu et maquiavélique de démone.

Mais même si par endroit elle semble frêle, elle possède de très beaux atouts. Une poitrine moyenne rebondissant, un joli petit ventre plat, des hanches des plus envoutantes et des cuisses à faire damnés plus d’un homme. Une jeune femme élancé, qui adore attirée les regards est souvent satisfaite. Par le corps qu’elle possède, ou le terme fragile et femme fatale se complète

Caractère: Étant très mystérieuse et solitaire, elle passe son temps perdu dans ces pensées ou dans des endroits peu recommandable pour une jeune femme. Elle adore tout ce qui est obscure et magique, étant très normal pour une petite sorcière comme elle.

Rêveuse et indépendante, elle peut passer des heures en silence, griffonnant des dessins, des bouts de parole ou des incantations sur des papiers ou toute autre chose qui peut le lui permettre, même sur elle-même dans le pire des cas. Derrière ces longs silence, ce cache une jeune fille courageuse qui est extrêmement impulsive, elle ne pense jamais aux conséquences de ces actes, ce qui lui en coute souvent beaucoup de chose. Elle ne recule jamais devant les Défis, même s'ils sont perdus d'avance.


Pouvoir:

-points forts:
-Elle a une voix envoutante.
- Sait communiquer avec les esprits


-points faibles:
- Peur d'être seule en forêt
- Les mauvais Garçons
- Elle a terriblement peur du sang

Histoire::
Assis dans une pièce circulaire, Naralith cherchait a s’orienter. Elle se trouvait dans une pièce faiblement éclairée par une petite lumière agonisante qui commençait doucement a disparaitre laissant l’obscurité envahir les lieux.
La jeune fille apeurée Ressenti alors une forte douleur au cœur, cette douleur était tellement insupportable qu’elle lui coupait le souffle. La faible lumière s’éteignis subitement laissant le noir submerger la pièce.
Naralith regardait autour d’elle sens pouvoir distinguée les murs de cette prison dans la quel elle était enfermée.

Le noir qui l’entourait semblait vouloir l’engloutir d’un cout. Des cris de douleur se fit subitement entendre brisant ainsi le voile de silence. Naralith chercha des yeux la source de ces hurlements de douleur. Elle conclus avec
horification, que ces hurlements venaient de l'autre côter du mur et semblait se rapprocher d'elle. Retenant la marée de larme qui cherchait a s'enfuire de sont regarde Argenté, Naralith prit son courage a deux mains et fit quelques pas
a dans la sale.. Main sur le coeur pour faire taire la douleur elle fit le tour sen rien trouver, les cris de douleur qui continuait a la térrifier s'arrêtèrent.

De nouveau dans le silence, la jeune Naralith se mit à trembler, complétement terrifiée. Elle ne savait que faire, et de toute façon, ne savant pas ou elle se trouvait elle ne pouvait rien faire. Le silence se fit, devenant pesant et agaçant.

Mais malgré tout ça, elle tremblait comme une feuille, pourquoi tremblait-elle? La peur? Oui, mais il y avait autre chose, de beaucoup plus terrifiant que le
que les cris. Son corps sentait que quelque chose se passait non loin d’ici et que très bientôt il souffrirait amèrement. Lui il le savait, mais pas elle, pas encore. Quand les secondes firent place aux minutes et que les minutes firent place aux heures, la petite sembla devenir folle dans tout ce silence pesant.
Mais quand de lourds pas résonnèrent dans le silence de l’endroit, elle sauta sur ces pieds, heureuse qu’on l’ai enfin trouvée…Aurait-elle été toujours aussi heureuse si elle avait su plutôt son sort? Se précipitant devant elle, elle rencontra une porte de métal, froide et réconfortant sous sa peau chaude.

Elle frappa de tous ses forces, criant à l’aide…Mais elle ignorait quelle belle bêtise elle venait tout juste de faire…Si elle avait su plutôt, elle se serait cachée, ne faisant plus aucun bruits pour ne pas attirer l’attention sur sa frêle personne. Les pas continuèrent, s’arrêtant devant sa porte et se fut avec un grand fracas qu’elle fut ouvert sur la jeune femme qui implorait qu’on la sorte d’ici.
Maintenant sonné, elle ne vit pas l’homme à l’apparence lugubre l’approcher avec un large sourire sadique. L’agrippant, il la ramena contre lui et renifla avec délice sa douce odeur de femme.

Toujours sonnée, elle voulut se jeter au sol, voulant s’éloigner de cette personne ingrate, mais peine perdu…il était beaucoup trop fort pour elle. Avec un rire gras, il la traina à l’extérieur de la petite cellule ou elle fut aveuglée par la lumière. Quoi que faible, elle était suffisamment forte pour lui faire cligner des yeux plusieurs fois avant qu’elle ne si habitue. Relevant la tête vers son goualer, elle retient un cri de dégout devant se visage difforme. Étais –ce vraiment un être humain? Très dure à dire avec ces petits yeux de pervers et cette bouche qui semblait sourire mais qui ressemblait à une immonde grimace.

Elle porta son autre main à sa bouche et détourna le visage et croisa celui d’un autre homme qui ne l’avait pas quitté des yeux depuis son arrivée dans la place. Elle fut immédiatement captivée par se regard de fauve, mais su également qu’elle était en danger. Parce que elle connaissait cette homme qui avait déjà demandé sa main à son père, mais qui se dernier avait refusé pour la simple raison qu’il n’était pas noble… L’étranger avait promis de revenir se venger, et le voici qui lui souriait doucement avec satisfaction. Il se leva et se dirigea vers elle. Sa démarche féline parlait beaucoup de lui, mais il n’y avait pas juste ceci, il y avait cette aura de domination, de virilité…et bien plus encore. Elle crut défaillir quand l’immonde créature la releva pour la mettre sur deux pieds. Elle baissa la tête, ne voulant pas croiser son regard de ‘’Maitre’’. Elle savait qu’elle serait perdue si elle le regardait.

Mais peine perdu encore. Il empoigna solidement son menton et le releva. Son sourire sadique et satisfait fut la première chose qu’elle vu. Son visage était digne de celui d’un dieu grec, une mâchoire carré et sculpté, de hautes pommettes saillantes, un regard de braise et cette bouche qui voulait gouter à tout. Sa peau était divinement bronzée, et presque aucune marque de guerre n’était présente. Quand elle plongea son regard argent dans le sien, elle fut submergée par le brun orangé de l’homme. Elle se sentit complétement perdu.
L’homme fit un signe discret à l’autre et se dernier comprit. Elle grommela quelque chose avant de laisser la jeune femme et de reculer de quelque pas. Naralith aurait très bien pu prendre sa chance, mais il était déjà trop tard, le sort d’envoutement faisait déjà son effet.

L’homme recula d’un pas et invita la jeune femme à le suivre. Docile comme il les aimait, elle le suivit, doucement souriante et complétement absente. Elle lui faisait une confiance aveugle, quoi de plus normal entre amants? Amants? Mais depuis quand se demanda tout à coup la jeune femme… Elle vacilla doucement sur ces pas et l’homme sans rendit compte. Ils se dévisagèrent quelque secondes et il comprit qu’il avait perdu son attention quand son regard glissa doucement vers une porte ouverte. Tout à coup, elle s’élança, certaine de pouvoir se rendre à la porte avant lui mais elle l’avait surestimé. Il était rapide et agile. Il la rattrapa sans la moindre difficulté et éclata même de rire quand il l’encercla de ses longs bras. Il rira de sa naïveté, mais pourquoi don l’aimait-il alors? Pour son coté enfantin? Sa beauté? Il aimait tout chez cette femme, de son plus petit défaut à sa plus grande qualité. Il l’avait aimé dès le premier jour où il l’avait vu et maintenant, elle lui appartenait et se serait pour toujours.

Il la projeta sur un autel non loin d’eux et par magie, elle fut rapidement entravée sur la large pierre froide. Elle avait beau de débattre, rien à faire. L’homme s’avança, heureux de son tout nouveau coup et regarda la jeune femme avec arrogance ou se lissait dans son regard la fierté de son tout nouveau jouait. Il fit le tour pour la regarder dans tous les sens et regarda l’ombre et il fit un nouveau signe. Une jeune femme a l’apparence banale s’avança, tête baissée. Elle lui tendit une dague et se pencha légèrement. Il attrapa la dague et le poignet de la jeune femme, une servante et lui entailla le poignet. Elle ne réagit même pas, rendu trop habitué à ceci. Avec le sang de cette dernière, il dessina des runes sur la pierre et avec le couteau, mit à nue Naralith. Il se rinça l’œil.

Très heureux de ce qu’il voyait et de nouveau avec le sang de la servante dessina sur la peau blanche de la jeune princesse. Une fois terminé, il renvoya la jeune servante et se mit à incarter de voix haute un charabia. D’autres personnes, sortant de l’ombre de la pièce se mirent à incanter. Tous caché sous une large capuche noire, elle ne pouvait voir leurs visages, mais se doutait bien que c’était les gens qui avaient suivi l’homme au château. Leurs voix hautes et fortes s’unirent, ne faisant qu’une et à la dernière
parole, l’homme planta la dague dans le cœur de la jeune prisonnière. Le silence si fit et que le gargouillis de la jeune Naralith se fit entendre. Du sang coulait au coin de sa bouche te pendant quelque seconde, l’homme crut qu’elle était morte quand son corps arrêta de bouger. Il serra la mâchoire, et se retourna pour crier des ordres quand un vent se fit entendre et qu’une odeur de mort se fit sentir. Il se retourna délicatement, incérant de ce qu’il va trouver. Totalement stupéfait, la jeune Naralith, le corps arqué par la douleur criait sans qu’un son ne sorte de sa bouche grande ouverte.

Une lourde fumée noire pénétrait par la dague dans son corps. Un lourd nuage de destruction et le tout ce qui peut être maléfique pénétrait dans son jeune corps d’enfant pour en faire une démone sans honte ni loi. Après un moment, le corps inerte de la jeune princesse retomba sur la pierre froide. Les yeux fermé, le visage paisible, elle semblait dormir ou tout simplement morte. Il s’approcha,
incertain de voir, incertain de ce qu’il venait de faire. Tout à coup, elle se releva comme un mort, le dos vouté et les yeux fermés. Sa peau semblait encore plus blanche et cette fois, quand elle ouvrit les yeux et qu’elle le regarda, son regarda était une mer grise sans la moindre émotion. Il comprit son erreur mais déjà elle l’attrapait et le plaquait contre elle en lui murmurant de douces paroles pour amadouer et endormir ses pauvres illusions.

Ce fut ainsi que commença sa nouvelle vit de démone, elle apprit aux côtés de son ‘’amant’’ comme devenir sorcière, comment apprendre les sorts et tromper les autres pour son avantages. Mais elle apprenait vite et se laissait très vite aussi, voulant toujours plus et demandant toujours plus. Puis quand il ne put plus rien lui apprendre, elle put reprendre sa revenge, le sacrifiant pour un rituel, pour un autre démon qui prit sa place. Une nouvelle vie commença, apprenant toujours, elle continue son manège, prenant et ne donnant rien.




Remarque?: Vive le Rôle play !! vous faite un très beau travail (L)

Où avez vous connu le forum?: Une amie ma donné le Lien

objets: Livre des Ombres, Livre de magie noir, Crayon, papier, petit miroire.


Dernière édition par Naralith Valdroff le Mar 3 Aoû - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cinzia
Directeur des Citrines
Directeur des Citrines
avatar

Sexe : Féminin Messages : 318
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : Cimetierre, ou dans une forêt

Feuille de personnage
Race: Démone
Age: indéterminé
Métier: Eleve citrine de 2ème année

MessageSujet: Re: Naralith Valdroff   Mar 3 Aoû - 21:15

Fiche validée

N'oublie pas d inscrire sur cette fiche tous les objets/caracteristiques que possedent ton perso car on n'acceptera pas (sauf avec controle d'un admin) l'apparition non expliquée d'objets caracteristiques etc...


-Tu as une fiche perso à compléter dans ton profil pour fixer un inventaire qui diminuera et augmentera en fonction des quêtes réussie ou non.

Bon jeu et bienvenue sur Cairn!

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Fondateur
Fondateur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 913
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : De Daimos à Cairn

Feuille de personnage
Race: Demi démon
Age: 21 ans
Métier: Elève citrine 2ème année

MessageSujet: Re: Naralith Valdroff   Sam 7 Aoû - 11:53

Ok fiche validée de mon côté également,

Bon jeu à toi!

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cairn.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naralith Valdroff   

Revenir en haut Aller en bas
 

Naralith Valdroff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Accueil :: Fiches de présentation -