CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Un vrai boulet!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Daniel le majordome
Secrétaire
avatar

Sexe : Masculin Messages : 276
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : vous me trouverez dans le hall d'entrée. (au bar aussi, mais shut!)

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 28 ans
Métier: Secrétaire/ Majordome de Cairn

MessageSujet: Un vrai boulet!   Sam 31 Juil - 12:49

Cette nuit, Daniel allait la passer au bar. -Un élève lui avait tenu la jambe pendant une semaine pour faire cette sortie au village.-
Le majordome avait toujours été du côté des élèves, il voulait bien leur faire outrepasser la règle du couvre-feu, afin d'éviter tout débordement. D'un certain côté il se faisait plaisir et rendait service à l'école... herm herm.
Nan mais cet élève là quelle plaie! Un Lapis-lazuli un peu trop suiveur qui s'était pris d'initiative à faire comme les 'grands' de l'école. Et ça parle alcool, et ça parle filles, et en fait ça n'a jamais rien fait de toute sa misérable vie. Cairn comptait sa bande d'imbéciles, en grande partie Opale... Le genre d'étudiant qui roule les mécaniques et qui fonce dans le tas... -Motohideyo était l'exemple type du raté par ailleurs.-

Pour en rajouter un peu, l'élève avait entendu parlé de cette voiture que Daniel utilisait parfois pour se rendre au village. Un vrai 4*4 que le monde s'arracherait si, comme ici, les pompes à essence n'existaient pas.

Un vrai baptême! Ennuyeux à mourir pour le majordome qui commençait déjà à regretter d'avoir accepté cette sortie avec ce jeune boutonneux à lunette. Les fenêtres ouvertes, côté conducteur, l'air servait à se changer les idées, côté passager, à hurler comme un forcené à la liberté.....
Enfin, Daniel se gare non loin du cimetière par habitude, laissant l'étudiant sauter hors du véhicule comme une puce en manque. Le majordome ne décroche pas un mot, fourrant ses mains dans ses poches, il sent déjà l'élève lui coller au dos:

« Et dis, dis! Merci de m'avoir sortit c'est ma première! Mes parents sont tellement chiants que j'avais jamais pu mettre un pied en ville avant ça!
Roh là là, les autres vont pas m'croi... »


Daniel le coupe tout aussitôt, les sourcils froncés et le poing crispé:

« Ouais bah doucement! Moi j'ai accepté de te sortir c'est justement pour éviter que tu fasses cette connerie là tout seul! »
« Ouais mais les autres de mon aile vont pas en revenir, j'vais être une idole! Y vont m'faire 'ouah, t'es allé au village, ouah t'étais bourré! T'as trop d'la chance et pis... »

Brusquement Daniel se tourne vers lui. Stoppant net la marche, il pointe un doigt brutal sur le torse de l'étudiant pour le faire reculer:

« Tes potes ils en ont rien à foutre de toi! T'es un nase pour eux et crois moi j'en sais quelque chose, j'connais tous les étudiants de ce foutu bahut et t'en est la risée!! »

Une fois la colère passé, il reprend sa marche; sans se rendre compte qu'on ne le suivait plus. C'est un sanglot qui lui fera détourner le visage et le regard, avec étonnement.
Rah! Et le voilà qui s'met à chialer:

« Tu vois! C'est bien de ça que j'parle! Tu veux boire? Tu veux voir les dessous d'une fille mais tu chiale à la première remarque. T'as quel âge rappel moi? »

La tête baissée et le regard derrière ses cheveux blonds, le jeune garçon répond d'un ton tremblant:

« Dix-sept ans. »

A la révélation, Daniel hausse un sourcil de stupeur. Ha mince, à le voir comme ça il donnait plus quatorze années qu'autre chose. L'air décontenancé, il ajoute:

« Ha... bah heu... C'est pire.
Allez ramène toi et calme un peu ta joie. J'te rappel qu'ici les villageois aiment pas les étrangers. Fais attention à tes capacités et tout ira bien. »


Le masque de tristesse et de frustration sur le visage du jeune garçon change tout aussi vite. C'était comme si un coup de gomme avait été passé sur le moment pour en revenir à l'excitation démesurée première.
Faisant abstraction des remarques exubérantes du jeune homme qui le suit, c'est d'un regard blasé que Daniel passe la porte de la taverne. Se dirigeant vers Roger, qui n'a déjà plus que ses yeux surpris pour observer le phénomène qui suit Daniel, le majordome ajoute:

« Oui je sais... merci de ne rien ajouter là dessus. Une bière pour mo... »
« Moi j'veux c'que vous avez de plus fort!! »

Cette phrase achève le majordome qui se morfond contre le comptoir, la tête entre les mains. L'étudiant en pleine crise observe partout, chaque recoin, chaque villageois présent, chaque type bourré qui déambule avec tellement de classe à ses yeux. Roger, sans décrocher son attention de l'individu, se penche vers Daniel:

« Tu veux vraiment que j'lui serve c'que j'ai de plus fort? »

Un instant de réflexion et Daniel redresse un regard direct sur le tavernier. L'air souriant, il ajoute d'un ton achevé:

« Allé, ça lui apprendra, p't-être qu'il renoncera à ce monde qui ne lui sied pas du tout ensuite. »

La boisson est servit et Daniel reste au comptoir, tirant le jeune homme par le col pour le tenir en place. A la vue de son verre, le calme revient dans l'esprit de l'élève, admirant cette boisson aux effluves d'aromates.
Le liquide est transparent, servit dans un petit verre:

« Hein? C'est tout? »
« Goûte avant... et doucem... »

Trop tard c'est envoyé. Le garçon boit d'une traite et à la grande surprise de Daniel, sans une larme à l'œil. Se tournant vers l'élève, il laisse un blanc entre eux, s'attendant à ce que la brulure de cette alcool le fasse sauter au plafond mais rien.

« Ca va? »
« Moi? Oui, j'en reveux un! »

Merde... mais il est de quelle race déjà celui là... ce n'était pourtant pas un elfe.
Roger sert la suite et ainsi de suite au regard stupéfait de Daniel.

« Hé bah, c'est un sacré ton p'tit gars, il tien mieux que moi... »

A peine la phrase achevée que le jeune étudiant s'affale sur le comptoir.
Comme tiré de loin par un chasseur d'adolescent boutonneux.

« J'ai parlé trop vite. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guirak
Professeurs
Professeurs
avatar

Sexe : Masculin Messages : 47
Date d'inscription : 16/02/2010
Localisation : Morez (39 jura)

Feuille de personnage
Race: Nain
Age: 378
Métier: ébéniste

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Sam 31 Juil - 14:51

L'air renfrogné , Guirak sortit du bâtiment, las de sa journée. Les épaules encore engourdies, il attendit quelques instant sur le palier, ses yeux blancs levés au ciel.

« Je suppose que c'est une belle nuit pour aller s'imbiber de quelques verres! »

Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Le nain se mit en route suivant tant bien que mal le sentier qui le menait au village. Là il put faire un topo rapide de sa journée. C'est fou comme c'est épuisant de s'occuper de gamins, surtout quant ces derniers sont persuadés de leur excellence ou de leur rareté. Mais il faut faire attention, l'égo peut jouer bien des tours, et notre professeur l'avait appris à ses dépends.
Puis il y avait ce corbeau, puis ce moto... Rien, rien ne peut aller tout seul jusqu'au bout sans que quelque chose vienne vous gâcher le paysage. Enfin bon, c'était fini et la seul préoccupation de Guirak à cet instant ne fut que d'atteindre sa destination sans encombre.
Ce dernier n'avait pas jugé utile d'emporter ni sa hache, ni ses outil de travail, au pire des cas, si une bagarre venait à éclater dans la taverne, une bonne paire de claques devrait suffire à calmer les troubles fêtes!

Le long de la route, le temps se mit à se rafraichir, une petite bise commençait à se lever et à chasser les dernières impressions de lourdeurs abattus dans la journée. À mesure qu'il approchait du village, le nain put percevoir quelques clameurs en provenance des lieux les plus animés du centre. Comme il était encore à quelques dizaines de mètres du bourg, il ne pouvait distinguer le type d'agitation, ou le lieu exacte, mais il choisirait probablement l'endroit ou le bruit et l'odeur de fumée serait ambiante.

Passant les maisons les plus éparses et éloignée, le nain arrêta le premier passant qu'il croisa.

« Msieur dâme? Scuzez moi, pourriez m'indiquer le plus simple pour arriver à une taverne s'il vous plait? »

« Ah bah voilà! »

Répondit la voix cassé d'un grand type tout maigre qui n'en était probablement pas à sa première tournée.

« J'été avek dé potes, et y sont tus rentrés s'coucher ces kons. J'akcept de vous accompagner si vous supp * hic * portés ma compannnie pour un verre. »

Le Dadais se pliait en deux pour s'adresser au professeur qui resta figé un court instant. Puis il éclata de rire en répondant.

« Bah mon gars t'en tiens déjà une sacrée couche, mais tu m'fait rire alors je veux bien te pailler un canon! J'te suit. »

Le pauvre homme qui intriguait Guirak pris alors tant bien que mal les devant, zigzaguant dans les ruelles à la quête d'un bar où il pourrait rentrer sans encombre.

« t'es pô d'iki toué! Y a pas bocou d'gars dan ton genr dans l coin. Kestu fait là alor? » S'enquit le soulard.

« Effectivement non, je suis simplement venu consulter quelques livres à la grande bibliothèque de Cairn! Je suis un artisan à la recherche de nouveaux matériaux à travailler. »

« Hum Hum, acquiesça l'homme dans un faux signe de compréhension. Moi j'é toujour trouvé qu'yavé des typs bizars la ba o dssu. Mé chuuuuuut, t'y repet pô! Jveu pa d'emmerdes moua! »

Sur ces mots forts sages, le bonhomme fit halte devant la source d'une pagaille réservée. N'aillant remarqué ni la canne ni les yeux aveugle de son compagnon il fit, tout en collant son index sur ses lèvres, signe au nain de le suivre. Il entrouvrit la porte doucement, laissant échapper des effluves de tabac froid de l'antre, avant d'y passer la tête. Il lâcha la poignée et se retourna vers le nain sans se rendre compte que la porte s'ouvrait toute seul.

« par contre, fodrait pa tro kle patron m voi paske j croi qui m'en veut un peu d'y avoir cass... »

L'homme n'eut pas le temps de terminer sa phrase que déjà le tavernier surgit derrière lui avant de lui envoyer une claque magistral dans la nuque. Le malheureux fut propulsé au milieu de la rue où il entama sa nuit malgré lui, les fesses en l'air et la tête dans le sable.

« J't avais pourtant prévenu que si tu reposait un pied ici j'te mettrais un clacos. En plus tu importune mes clients. Maitre nain désolé pour vous... »

« Vous en faite pas, il m'a pas dérangé, se tournant vers son infortuné camarade lui lança: désolé pour toi et merci quand même. Je te payerais un coup à l'occasion! »

Le tavernier invita le professeur à entrer, avant de refermer la porte sur ses talons.

Une fois à l'intérieur, il l'invita à s'asseoir au bar, sur une chaise haute plutôt mal adaptée pour un nain. Puis, repassant derrière son comptoir, lui posa la question fatidique.

« alors qu'est ce que je vous sert? »

« Vous n'aurez qu'à me mettre la meilleure bière que vous ayez, une chope hein, pas un verre d'enfant. »

Attendant sa boisson, il fouilla ses poches afin de trouver sa tabatière ainsi que son service à pipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel le majordome
Secrétaire
avatar

Sexe : Masculin Messages : 276
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : vous me trouverez dans le hall d'entrée. (au bar aussi, mais shut!)

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 28 ans
Métier: Secrétaire/ Majordome de Cairn

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Sam 31 Juil - 16:23

Le jeune Lapis-lazuli ne s'en était pas relevé, toujours affalé sur le comptoir, au regard détourné de Daniel. Sirotant sa bière d'un air songeur, il laisse le tavernier s'occuper de ses clients, réfléchissant à la suite de cette soirée.
L'ambiance de la taverne était de plus en plus bruyante, avec l'écoulement de ces secondes qui s'imbibaient dans les veines nécrosées des soulards habituels de ce bar. Hmmm... soupire le majordome. Quelle nuit palpitante, ha oui vraiment!

Lorsque la porte s'ouvre sur un revenant suivit d'un nouveau, qu'une sentence est infligée à l'un tandis que l'autre est mené au comptoir, on sent une lourdeur s'installer aux tables frôlées par le nain.
Ici les nains... ce n'est pas qu'on ne les apprécie pas, mais l'on s'en méfie. La légende de ces créatures qui taillent la roche pour y déceler des trésors...
On s'en détournait parce qu'on les disait dotés de sombres pouvoirs. Qui d'autre que le malin serait capable de déceler l'or aussi facilement qu'un nain dans les montagnes! Pour les humains dénués de don, le diable y était certainement pour quelque chose... Quoi qu'il en soit, on définissait aussi les petites gens comme voleur de nourrissons et capable de farce de mauvais goûts.

Les gueules crasseuses et grasses, suivent d'un œil malavisé le maître nain... Tandis que certains laissent l'affaire couler pour un nouveau verre servis. Les autres, quand à eux suivent les fait et gestes de la créature entre deux bouffées de fumées malodorantes.

Le jeune élève commence à bouger. Se soulevant par les bras, ses doigts en appuis contre le rebord de bois usé, il se hisse comme si tout le haut de son corps ne pouvait répondre à la volonté de redresser le dos. Une fois les omoplates contre le dossier de sa haute chaise, Daniel daigne reposer sur lui une attention biaisée.

« Alors ce verre? Il était bon? »


A la simple locution de 'verre' une convulsion s'empare du Lapis, qui se tien le ventre d'une main et les lèvres de l'autre... il se tourne finalement sur Daniel et rend ses verres de liqueurs et son quatre heure.

Sursautant sans y pouvoir grand chose, Daniel écarquille les yeux sur ses vêtements souillés, tandis que l'étudiant s'étale sur le sol, à la hola général de la salle.

« Ha mais quelle idée franchement!! »

Daniel se lève, n'osant pas toucher cette mixture qui dégouline contre sa chemise.

« Hé merde, vêtement propre et repassé pour une fois! »

Essuyant ses verres d'un geste rapide, Roger laisse son affaire pour rejoindre Daniel et aider l'élève comateux à se relever:

« Hé bah! Ton homme, il sent pas l'alcool lui couler dans la gorge mais il rend plus vite qu'un chien malade. 
Va donc te rincer, ma femme va s'en occuper. »


Le majordome n'ose pas vraiment le remercier, gêné et souillé il se rend au sanitaire, passant sans le voir derrière Guirak le nain.
Roger était un ami de longue date, il connaissait les secret de Cairn et aidait parfois quand un problème d'ordre magique perturbait son bar. A ses risques et périls il avait déjà sortit de mauvaise passe un élève maladroit. C'était sans compter sa cave qui en tant de lune nouvelle accueillait quelques personnages particuliers dont personne n'avait jamais entendu parler.

Une fois rincé, Daniel se retourne vers la salle de bruit et de fumée, ignorant les quelques regards moqueurs. Mais soudainement, le voilà qui se fige. Devant lui, enfin... accoudé au comptoir devant une bière.. Le professeur Guirak?!
Surpris, le majordome n'ose pas l'aborder et pourtant l'envi y est bien placée... mais s'il vient à lui adresser la parole, il comprendra bien assez vite qu'il est en compagnie de l'élève ivre mort au comptoir... A compter que sa petite démonstration de déjeuné rendu ne l'avait pas déjà fait remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guirak
Professeurs
Professeurs
avatar

Sexe : Masculin Messages : 47
Date d'inscription : 16/02/2010
Localisation : Morez (39 jura)

Feuille de personnage
Race: Nain
Age: 378
Métier: ébéniste

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Dim 8 Aoû - 12:30

A peine son verre posé, et sa pipe lancée, la tumulte provoquée par l'un des clients attire l'oreille du nain. Mieux valait ne pas s'en préoccuper tout de suite, la bière n'avait pas encore commencer à se propager dans ses veines, par conséquent, éviter de se trouver à l'origine d'un conflit serait plus fin. Après quelques instants de silence qui auraient put laisser présager le calme avant la tempête, l'ambiance plus ou moins festive repris son cours. Il lui avait semblé s'élever de la table source du drame, une voie familière mais vite recouverte par celle des différents autochtones qui peuplaient le lieux. Peut être une nouvelle connaissance de l'école. Dans le doute, Guirak préférait rester à sa place que de se ridiculiser en public. Déjà que son arrivée dans la taverne avait suscitée quelques chuchotements malintentionnés à son égard, peut être était il plus sage de ne les raviver... Et après tous, il s'autojugeait reconnaissable et si son ouïe avait « «vue » juste, La personne viendrait probablement d'elle même.

Le nain ne pris donc même pas la peine de manifester un quelconque signe d'intéressement quand aux derniers évènements qui avaient secoués le bar.

Le professeur n'eut par contre aucun mal à analyser la voix du type qui tambourinait, au carreau de la taverne.

" Oh l'nain té qu'un coôôôonard... T'avé di qu'tu m'péré un cou et ta laissé l'ote tache m'cogner... "

Le petit blanc qu'il laissa sous entendait un désarroi certain peut être accompagné d'une petite larme. Mais il repris aussi soudainement:

« ...Jte rtrouvrais et jt'y cassré la tronche 'culé va! »

Sur ces paroles fort attendrissantes, Roger pris la direction de la porte avec à la main ce qui fut probablement jadis un pied de chaise. L'autre, de l'extérieur, probablement à peine plus lucide que quelques instants au part avant, eut une sueur froide à la vue de son bourreau et, gratifia le nain d'un majeur tendu bien haut avant de prendre ses jambes à son coup.

Le tavernier fit demi tour et s'arrêta à côté de la victime de tant de haine. Il se pencha vers lui, puis les yeux dans la direction inverse lui souffla:

« Encore désolé, si vous avez besoin de l'adresse de quelqu'un qui puisse faire taire ce misérable, demandez moi! Ce sera du boulot bien fait et le bougre ne s'avisera plus de vous causer soucis. »

Se redressant, il lâcha d'une voie moins retenue.

« En plus, vous pouvez laisser un mot personnalisé! »

Guirak offrit un large sourire au tenancier et répondit.

« Je vous remercie mon brave mais cela ira! Je me charge, de plus, moi même de mes commissions. »

Le barman prit congé, abandonnant le nain à un tête à tête silencieux avec sa blonde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel le majordome
Secrétaire
avatar

Sexe : Masculin Messages : 276
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : vous me trouverez dans le hall d'entrée. (au bar aussi, mais shut!)

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 28 ans
Métier: Secrétaire/ Majordome de Cairn

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Dim 8 Aoû - 12:54

Le temps d'un instant, Daniel s'était affolé à l'idée que Guirak le voit en compagnie d'un élève déjà ivre mort... Mais à l'observer, il ne lui faudra pas plus de temps pour se souvenir, dans un soupir de soulagement, que Guirak était un maître nain aveugle. Détournant le regard sur l'étudiant, mis à l'écart par la femme de Roger, il s'approche du comptoir une fois le tavernier éloigné.
Prenant place sur l'une des hautes chaises au côté du professeur, il s'exprime d'une voix joyeuse:

« Hey bonsoir Guirak! Je ne pensais pas vous trouver par ici, quoi que... »

Se reprenant sur une pensée inversée, il passe discrètement un regard par-dessus son épaule pour voir les éventuels poivrots, encore accrochés à cette petite taille qui caractérise bien les nains et les semi-hommes.
Se raclant la gorge en se réajustant le fessier contre l'assise, Daniel lève la main vers Roger, commandant une autre bière habituelle... Une fois entre ses doigts, aussitôt commandée aussitôt servie, il reprend la parole:

« Vous n'avez pas eu de soucis avec les villageois jusque là? Les lieux ne sont pas si sûr... »

Dans son coin, le jeune Lapis-Lazuli, que la liqueur a imbibé se redresse en un mouvement incontrôlé, peut-être même aléatoire. Une combinaison de ses membres qui malgré tout le tien debout. La femme du tavernier était retournée à ses occupations, elle n'était pas payée pour s'occuper des morveux!
Quoi qu'il en soit, l'étudiant titube jusqu'à Daniel, le regard ailleurs et le sourire en coin...

« Heyyy Danny?? C'tè supèrrr... Maint'nant, j'veux r'trer... »

S'affalant à moitié sur l'épaule du majordome, qui frisonne à ce contact soudain, le Lapis reste en pause. Il le sera jusqu'au moment où Daniel se lèvera pour l'aider à marcher vers la voiture.
Les bras toujours croisé devant lui, sa bière en main, il détourne le visage vers celui de l'élève pour chuchoter d'une manière à être entendu par lui... Mais peut-être l'oreille de maître nain était-elle plus affutée? On dit bien qu'un sens manquant, surtout lorsqu'il s'agit de la vue, affine les autres... herm!

« Non, on décolle pas, toi tu décuves ici. J'ai pas l'intention de te ramener avec la portière ouverte pour qu'tu traces le marquage des routes de Cairn. »

Ça lui était déjà arrivé une fois, de ramener un Calcédoine ivre à en vomir toutes les deux minutes au dos de son cheval... le voyage avait duré des heures entières, quelle galère!!

« Merde mais pourquoi j'me fais chier avec des ptits cons qui veulent faire comme les grands... »

Le majordome se murmure à lui-même cette colère qui gronde en lui.
Sentant l'élève glisser de son épaule, il le rattrape d'une main par l'arrière du col... le laissant se balancer au bout comme un pendu à sa corde. Le soulevant pour l'assoir au pied du comptoir, il se tourne vers Guirak avec un soupir bien marqué.

« Cette bière n'est pas aussi fine que celle que vous m'avez faite goûter je crois... Vous en pensez quoi? »

Changer de sujet en espérant que le silence de la minute passée ne l'ai pas intrigué... haaa... peine perdue.


Dernière édition par Daniel le majordome le Dim 29 Aoû - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guirak
Professeurs
Professeurs
avatar

Sexe : Masculin Messages : 47
Date d'inscription : 16/02/2010
Localisation : Morez (39 jura)

Feuille de personnage
Race: Nain
Age: 378
Métier: ébéniste

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Sam 28 Aoû - 14:55

Une odeur un peut forte, entre le propre et le souillé, s'approche du nain qui espère intérieurement ne pas avoir à faire à un nouveau poivreau en manque d'exotisme, lui reprochant ses origines. Mais la personne a l'air en pleine possession de ses moyens et facultés, et lorsque cette dernière s'adresse à lui, Guirak est heureux de reconnaître la voie du majordome rencontré il y a peut.

*c'était donc lui, la voie que j'ai cru reconnaître tout à l'heure!*

Daniel l'aborda d'une phrase toute faite tous ce qu'il y a de plus banal, à la limite de la politesse obligée dont se fendent les gens qui se croisent dans la rue, sans aucune envie de discuter. Mais inconsciemment, le professeur lui répondit tout aussi dénué de personnalité, d'une réponse toute faite.

« Tiens cher amis, que faites vous là? … Z'êtes pas obligé de répondre! … c'est vraiment con comme question! »

Le tavernier s'approche de leur emplacement avant de faire claquer le cul d'une pinte sur le comptoir. Sentant le regard pressant de quelques âmes malintentionnées, il répondit à l'homme.

« Savez, moi, passé le cap de la curiosité malsaine, je compte vite devenir un des piliers de l'un de ces endroits! Je pense pouvoir dire avec une certaine fausse modestie que, dans quelques temps, la plupart de ses ignares attendrons avec impatience la nouvelle venue de leur idole Guirak! »

La bouche pincée, il regarda dans la direction du majordome, la tête un peut baissée et lui lança une petite série de haussements de sourcils l'air de dire tu vas en prendre plein la vue avant d'éclater d'un gros rire sonore laissant entrevoir ses dents du fond. Puis il écarquilla les … narines … sur le nouveau venu qui fit son entré. Apparemment une jeune personne sonnée par les méfaits de l'alcool... encore... une véritable plaie ces boissons.

À première vue, l'élève et Daniel avaient fait la route ensemble, ce qui n'avait plus l'air d'arranger le pauvre homme forcé de s'occuper des écarts du pré pubert.

Ce fut donc avec grand intérêt que Guirak suivit la suite des évènements. Il s'installa aussi confortablement que son siège le permettait, vida d'une traite sa bière et leva la main pour signaler au barman que la petite sœur serait la bienvenue. Il sourit largement à la situation qui mettait en scène le pauvre membre du personnel administratif de l'école et son boulet ivre mort. Écoutant jurer tout bas le majordome, le nain fut heureux de ne plus être pour quelques instants le sujet de discussion des tables avoisinantes.

Le barman fit l'échange du verre vide contre le plein, ce à quoi le nain tendit la monnaie. C'est ce moment là que Daniel choisit pour tenter une évasion maladroite.

Toujours affublé d'un grand sourire, le nain répondit.

« Je suppose que celui ci vient de Cairn? Quelle idée... AH bah vous avez fait fort! Ah au fait pour la bière vous avez bien raison! Mais au lieu de changer de sujet, ça vous arrive souvent de sortir des enfants comme ça? C'est amical comme question, n'y voyez là que du sarcasme mal placé! »

L'air toujours joyeux, il envoya un petit coup de pied dans l'épaule de l'éponge qui somnolait par terre.

« Et ben gamin, demain t'y réfléchira pt'être à deux foix avant d'faire l'mariolle. T'as d'la chance de pas faire parti de mes cours! Tes exploits auraient fait virer ta sortie à la honte totale! »

Remontant son attention sur Daniel, il lui mis une petite tape amicale dans le dos et lui dit.

« bon, à part le détournement de mineurs et l'alcool, vous avez bien d'autres passions? Je ne pense pas vous apprendre grand chose si je vous dit que je suis passionné par le bois, mais je suis également un grand fan de tabac.
Vous avez pas une p'tite femme qui vous attend le soir? Vous devez être plutôt populaire au près de la gente féminine? Une ancienne élève?... une demoiselle déjà mariée?... quand même pas un … après tout faite bien ce que vous voulez... tant qu'c'est pas une naine! Je ne supporte pas la concurrence! »


Il était bien lourd, mais cela faisait parti de son caractère, il laissa enfin la parole à son interlocuteur, l'humeur toujours à la détente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel le majordome
Secrétaire
avatar

Sexe : Masculin Messages : 276
Date d'inscription : 03/05/2009
Localisation : vous me trouverez dans le hall d'entrée. (au bar aussi, mais shut!)

Feuille de personnage
Race: Humain
Age: 28 ans
Métier: Secrétaire/ Majordome de Cairn

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Dim 29 Aoû - 22:11

A la question de Guirak, Daniel se frotte l'arrière du crâne avec gêne, se soulageant lorsqu'il lui permet de ne pas répondre à cette question idiote. Que faisait-il ici? A par dire 'bah j'suis là pour me pinter la gueule avec un... un ami?' non... un étudiant, et voilà le buzz!
Guirak semblait assez bien partit pour devenir le piler de ce bar oui, très certainement. Si dans son coin il ne se confortait pas dans l'idée d'ouvrir son propre bar pour offrir sa bière naine (avec étiquette reformulée)...

"Ho bah vous savez y'en a de sacrés dans l'coin... pour leur voler le titre de 'pilier' faudra leur tenir tête..."

Souriant à l'aveugle, il se détend sur son siège à ses côtés.
Le soulagement n'est que de courte durée, car l'élève bourré à malgré lui attiré l'attention du professeur... ouille... c'était à prévoir!
Le regard de Daniel se fige sur son verre, tandis qu'il écoute sans réagir, aux propos incohérent de son étudiant et aux moqueries sérieuses du professeur à ce sujet...
La main de majordome s'écrase contre son propre visage, laissant ses doigts glisser autour de son nez et étirer ses yeux...

*Dans quel merde j'viens d'me fouttre avec cet imbécile là...*

Se raclant la gorge puis inspirant profondément, Daniel reprend:

"Ho bah les étudiants vous savez... ici ils servent à tous les clients... Et moi j'aide les étudiants à sortir du lycée de nuit. Si leur directeur s'en aperçoit et bien tant pis pour eux. Mais je préfère les avoir à l'oeil que d'entendre dans le journal du village qu'un nouveau suppo de satan a été repéré."

Chuchotant à l'oreille du nain il ajoute:

"Par suppo j'entends tout ce qui ici est différent du monde humain... Vous en faites partit."

Redressant la silhouette contre le dossier de sa chaise il sirote sa bière pour marquer une pose dans la gêne.
Mais le professeur change de lui-même le sujet, manquant de faire s'étouffer le majordome dans son verre. Toussotant pour se remettre en place le système respiratoire, il répond dans un premier temps d'une voix éraillée:

"Hein?... kof kof..."

Inspirant plus calmement il ajoute:

"Non, je n'ai personne dans ma vie pour le moment...
La dernière en date, et j'insiste sur le féminin de 'dernière', était une Lapis-Lazuli. J'suis resté quelques semaines avec elle puis elle m'a lâché… estimant que je n'étais pas assez présent pour elle. Ha bah mon boulot c'est de rester au bureau... je ne peux pas me permettre de lui rendre visite dans son aile...
J'ai eu une aventure avec une ancienne infirmière de l'école aussi... enfin ‘l’ancienne’ ne veut pas dire âgée-hein, j'vous reprends de suite...
Et puis bon... ça ne me manque pas tant que ça..."


Avec Nero dans le village, il avait aussi toujours eu l'occasion de se faire tenir compagnie... mais pas masculine!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guirak
Professeurs
Professeurs
avatar

Sexe : Masculin Messages : 47
Date d'inscription : 16/02/2010
Localisation : Morez (39 jura)

Feuille de personnage
Race: Nain
Age: 378
Métier: ébéniste

MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   Mar 31 Aoû - 14:21

Lampant sa bière tout en écoutant Daniel, le nain commença à être pris d'un doute. Mais impossible de dire de quoi il pouvait bien s agir.
Laissant cette idée en retrait, il posa calmement sa chope avant de se retourner lentement vers le majordome. Il dégluti, puis leva l'index sur le torse de son interlocuteur.

« Ça va bien que ce soit vous, mais... »

Il fit quitter son doigt des côtes de Daniel afin de pointer une à une, d'un mouvement circulaire, toutes les têtes fleuries qui peuplaient le bistrot.

« … Que l'un d'eux viennent me traiter de suppo, ou quoi que ce soit en rapport avec des profondeurs, d'ailleurs... et je lui ferais passer l'envie de s'asseoir pour la semaine à venir! »

Il avait terminer sa phrase en l'illustrant d'un mouvement rotatif du pouce sur le bar.

Aussi soudainement qu'il avait changé de ton, il reprit une attitude décontractée, le verre à la main.

« Pour ce qui est des amourettes, vous m'envoyer ravie! J'avais peur qu'un bourreau de travail tel que vous n'ai pas pris le temps de s'enthousiasmer des choses de la vie. Surtout que pilier de bar le soir, ça doit pas toutes les faire rêver!? Déjà que nous on à du mal à le faire accepter à nos naines... alors vous, j'imagine même pas. »

Encore et toujours cette arrière pensée qui titillait sans cesse l'esprit du professeur. Mais rien n'y faisait, impossible de savoir quoi.

Il reprit donc, penché sur son bras qui le rattachait à son breuvage, le regard aveugle planté sur les soubresauts de l'élève mal-en-point.

« Si vous voulez vous fendre la poire, en arrivant à Cairn, on lui balance une grande bassine d'eau froide au visage en lui mettant deux trois p'tites bâffes gentillettes, et on lui dit que dans sa chambre ses parents l'attendent. Toute façon il est bien trop sous pour mettre en doute les propos d'un prof et d'un employé! … à mon avis y'a moyen de se fendre la caboche un bon coup! »

Tout en ricanant bêtement à sa propre ânerie, il leva le coude et pris une nouvelle déferlante de houblon. Et d'un coup s'étrangla à moities.
Il se rappelait pourquoi il n'avait pas l'esprit tranquille. Avant de partir manger, il avait attrapé un elfe de maison par le col (ce qui surpris ce dernier quant il s'aperçut de l'infirmité de son bourreau) et ses ordres avaient étés clair.

* Je veux pouvoir manger par terre dans ma chambre! Et si tu flâne, que t'essaies de piquer quel que chose, que t'est pas là, ou qu'tu dors quant je rentre. Ça va chier des bulles carrées pour ton matricule, compris? *

L'elfe avait acquiescé timidement et craintivement avant de se mettre à l'ouvrage.
Le problème étant qu'il n'était pas rentré après diner, mais avait décider de se rendre directement en ville. À l'heure qu'il était le bougre devrait être en train de se taper régulièrement la tête contre un mur pour ne pas s'endormir, l'état de sadisme de Guirak n'allait pas jusque là!...

« excusez moi cher ami mais... Je dois absolument rentrer dans mes cartiers, j'ai pour ainsi dire … oublié quelque chose. Ne m'en voulez pas, mais la route à pied demande que je partes maintenant! »

Il tendit sa grosse main en direction de Daniel dans un geste de salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un vrai boulet!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un vrai boulet!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Le village :: Bars :: La taverne du voyageur -