CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Liÿu Qalween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Liÿu Qalween
Invité spécial
Invité spécial
avatar

Sexe : Féminin Messages : 37
Date d'inscription : 08/04/2010

Feuille de personnage
Race: Humaine
Age: 18 ans
Métier: Grande fouineuse

MessageSujet: Liÿu Qalween   Lun 12 Avr - 9:58

Nom: Qalween

Prénom: Liÿu'xei - Mais tout le monde l'appelle simplement Liÿu

Age: 18 ans

Surnom: Ly

Type (emploi): Invité

Race: Humaine

Apparence physique: Un visage tout à fait charmant, un air malin et un profond regard, Liÿu n'a pas spécialement de complexe. 1m75 et silhouette élancée, sa force physique (lorsqu'elle n'est pas dopée par ses pouvoirs) ne dépasse pas tant la moyenne. Ses cheveux châtain et ses yeux d'un mélange de marron et de vert lui confèrent un côté authentique, la différenciant ainsi de toutes ces filles étouffant sous leur maquillage et leurs cheveux de toutes les couleurs. D'une souplesse et d'une agilité naturelle, elle arrive à se glisser (presque) partout sans le moindre bruit.

Caractère: La première chose à savoir sur Liÿu est qu'il est extrêmement difficile de l'influencer. Elle suit ses convictions, se bat pour ce qu'elle estime être une juste cause, et cela peut importe ce que les autres lui diront. Elle a une très bonne maîtrise de soi pour garder son sang froid, même dans les situations où d'autres auraient déjà laissé place à une colère sans limites ou une panique incontrôlable. Notons qu'il lui arrive tout de même de céder, car comme la grande majorité des humains, elle se laisse aisément porter par ses sentiments. Ses sentiments... Par moments, ils s'expriment tellement que n'importe quel être vivant serait capable de lire en elle comme dans un livre ouvert. Sincère et franche, elle ne rate jamais une occasion de dire ce qu'elle pense. Grande actrice, elle sait se glisser dans la peau de n'importe qui et en un minimum de temps. Prenez garde à ses paroles car lorsqu'elle ment, elle est si convaincante qu'il est impossible de se rendre compte de quoi que ce soit. Ajoutez à cela sa grande ruse et vous comprendrez aisément pourquoi ses ennemis devraient se méfier de ses paroles. Elle n'est nullement rancunière et pardonne facilement. Par moment un peu trop facilement, ce qui a parfois la fâcheuse manie de lui en faire voir de toutes les couleurs.

Pouvoir: Régulation de ses capacités corporelles. Pouvant modifier les propriétés de chacun de ses organes, son corps est son plus grand atout. Voici quelques unes des possibilités qu’elle maitrise déjà où étant en cours d'acquisition. Il existe bien d’autres aspects de son pouvoirs qu’il n’est pas necessaire de relater ici, qu’elle ne maîtrise pas encore ou auxquels elle n’a pas encore pensé.

¤ Aiguiser ses sens. Dans la mesure où elle peut les sensibiliser à volonté et à des degrés impressionnant sans se fatiguer le moins du monde, cet aspect de son pouvoir est probablement son point le plus fort. Actuellement, elle s’entraine beaucoup sur le coté auditif avec lequel elle a encore quelques problèmes. En effet, si elle peut aisément augmenter la sensibilité de ses tympans pour écouter une conversation qui a lieu quelques centaines de mètres plus loin, elle captera tous les sons sur ces centaines de mètres, rendant ainsi la conversation incompréhensible. Inutile de préciser que dans les moments comme celui-là, si une personne venait lui parler à haute voix juste en face, son ouïe alors si sensible rendrait les mots prononcés par le nouveau si forts qu’elle en deviendrait momentanément complètement sourde. Elle s’entraine donc actuellement à séparer les sons, pour se débarrasser des parasites et ne garder que les ondes sonores qui l’intéressent.

Si Liÿu passe la plupart de son temps en mode « sens normaux », son inconscient reste sans cesse dans celui de « haute sensibilité ». De ce fait, elle remarque par réflexe la moindre odeur, onde sonore, le moindre goût ou la moindre chose dans son champ de vision qui sortirait de l’ordinaire. Un petit « ding, danger » résonne alors dans son esprit et en un éclair, elle est sur ses gardes. Vous pouvez comparez ce phénomène à la façon dont la prononciation du prénom d’une personne endormie à l’art de la réveiller immédiatement.
Cet sensibilité continuelle et inconsciente de ses sens est à l’origine de son plus grand point faible. Tout comme le sont les animaux à l’ouïe affutée, Liÿu est très sensible aux ultrasons et il suffit d’une onde sonore à une fréquence très haute (que d’autres humains ou elfes n’entendraient pas) pour la faire tomber à genoux, avec un mal de tête immédiat et dans l’impossibilité d’utiliser son pouvoir. Une torture intérieure à laquelle elle ne peut échapper.

¤ Augmenter ses capacités cardiaques, musculaires et pulmonaires. En synchronisant les trois, elle gagne une vitesse une force et une endurance à toute épreuve. « La force de dix elfes, une vitesse comme je n‘en ai jamais vu, et tu n’es même pas essoufflée », lui avait une fois dit son père. Oui, seulement, se concentrer sur cœurs, muscles et poumons en une seule fois lui demande une sacrée dose d’énergie. Elle ne peut garder une telle force/vitesse/endurance que l’espace maximum d’une dizaine de minutes, après quoi elle est vidé de toute force. Si elle était amenée à utiliser son pouvoir de la sorte pendant plus de dix minutes, elle serait dans de (très) sales draps.
Autre chose; à pleine puissance, elle ne peut combiner cette technique avec aucune autre de ses capacités citées ici.

¤ Réguler la température intérieure de son corps. Elle peut ainsi résister aux variations de températures. Marcher quelques dizaines de minutes pieds nus dans la neige sans avoir trop froid, elle adore ça. Elle ne maitrise pas assez cet aspect de son pouvoir pour s’adapter au au sein de températures trop extrêmes.

¤ Réduire les besoins élémentaires de son organisme. Elle peut ainsi réduire momentanément ses besoins en oxygène (avec un records de 20 minutes, elle peut tenir sous l’eau bien plus longtemps que les autres humains), en eau et nourriture (rester plusieurs jours en ne mangeant qu’un ou deux fruits sans jamais avoir faim ou soif, (même si en temps normaux, se priver de nourriture n‘a aucun intérêt)).

¤ Augmenter sa capacité mémorielle. Si elle décide de se rappeler d’un dialogue, soyez sûr qu’elle pourra vous le répéter au mot et à l’intonation près, même après des années. Elle immortalise ainsi dans son esprits les moments de sa vie qu’elle ne veut oublier en aucun cas.


Histoire:
C’est dans une grande ville, à une centaine de kilomètres de Cairn que Liÿu fut élevée par les Qalween. Elevée. Elevée seulement, pas mise au monde. Liÿu n’a aucune idée de qui peuvent bien être ses parents biologiques et s’en contre-fiche complètement. Morts, en vie, nobles ou pauvres, honnêtes ou hors la loi, peu lui importe. Pour elle, seuls les Qalween comptent. Son père, ancien élève de Cairn n’a rien perdu de son caractère d’Opale et s’appliqua à le retransmettre à Liÿu. Au fil des années, sa fille (et sin élève à la fois) devint sa fierté. A tout juste douze ans, elle était devenue une combattante miniature, avec encore un manque de technique certes, mais le tout était tout de même bien prometteur. Pour son jeune âge, elle était effectivement douée.
Si son père lui répétait qu’elle ne devait placer toute sa confiance qu’en elle, sa mère en revanche (elle aussi ancienne élève de Cairn, une Lapis-Lazuli) lui vantait le travail d’équipe, l’importance de l’amitié, de la loyauté, et celle des convictions. Si comme ses deux parents Liÿu avait voulu entrer à Cairn, choisir où la placer parmi ces deux branches aurait été bien difficile. Le problème ne s’est finalement jamais posé car Liÿu, ne s’intéressant pas à beaucoup de matières enseignées dans ce types d’écoles, ne déposa pas sa candidature. Elle aimait apprendre en autodidacte et d’ailleurs, cela lui réussissait parfaitement bien. Depuis ses 15 ans, Ly avait développé un intérêt dans les poisons.
Bien que peu douée en botanique, elle avait pourtant apprit à reconnaitre une quantité impressionnante de plantes vénéneuses et leurs propriétés. En quelques mois, elle arrivait à en extraire les poisons, à en faire des mélanges, à les utiliser. Une ou deux gouttes de poison sous certains de ses ongles pour les en imprégner, quelques uns d’antidote sous d’autres. En une simple petite griffure, elle peut endormir ou paralyser, affaiblir ou rendre immédiatement malade un adversaire. Elle prend soin de n’utiliser aucun poison mortel au cas où, par un accident quelconque, elle serait amener à s’égratigner elle-même. Trois poisons, trois antidotes, six doigts. Elle ne place jamais de ces armes naturelles, invisibles et indétectable sous ses pouces et ses index. Avec une petite de ces doses, elle ne peut espérer avec un effet optimal que sur la première griffure. Une deuxième, par manque de poison, n’aurait un effet que bien, bien plus court. Une troisième serait totalement inutile.
Et puis dans tout ça, il y a Krylènn. Krylènn, c’est une dague nomée héritée de ses parents biologiques. Liÿu n’a jamais su expliquer pourquoi, mais cette dague semble être une autre part d’elle-même. Explications.
D’une trentaine de centimètres avec une lame d’argent et un manche de cuir, elle n’a pour seul ornement qu’une petite pierre ronde de Lapis-Lazuli, d’un bleu magnifique. Cette dague, lorsque utilisée par Liÿu, semble ne jamais rater sa cible peut importe la façon dans elle est lancée. Ce à la condition que Liÿu veule que la dague atteigne la cible demandée. Krylènn semble avoir sa propre volonté ainsi qu’un secret bien gardé dont Liÿu n’a pas la clé. Utilisée par une autre personne, cette dague ne se différencie apparemment pas des autres. Incassable (chose assurément due à un ancien charme, Krylènn, ne peut blesser Liÿu. Lancez la dague en direction de son possesseur et il vous semblera que l’arme dévie de sa trajectoire de son propre chef pour aller se ranger dans la main de la jeune fille. Liÿu ne comprend rien à ce phénomène. Avec l’aide de son père, elle avait un jour tenté une série d’expériences concernant Krylènn. Premièrement, son père, bien meilleur viseur, avec essayé de lancer la dague sur une cible se tenant à une vingtaine e mètre, le tout un jour de pluie et de vents importants. Évidemment, l’arme avait immédiatement été déviée par le vent et qui plus est, n’avait parcouru que la moitié de la distance voulu avant de s’écraser au sol. Lorsque que Liÿu avait tenté la même chose, avec une force de lancé bien plus faible et une visée bien moins précise, Krylènn avait fendu le vent, sans ciller, et avait atteint le cœur de la cible sans le moindre problème. Plus tard, ils avaient découvert qu’utilisée par Mr. Qalween, la dague ne pouvait faire la moindre entaille à Liÿu. La lame glissait sur sa peau au lieu de s’y enfoncer comme l’aurait fait une toute autre arme. Encore une fois, ce n’est qu’utilisée par la jeune fille que la dague semblait obéir.
Certaines personnes se baladent avec tout un arsenal: des couteaux dans des bottes, des arcs et des flèches dans le dos, des épées à la ceinture… Liÿu, elle, n’a Krylènn et rien que Krylènn. Elle refusera toute autre arme et ceux peut importe leur valeur, se contentant de sa dague comme elle l’avait toujours fait et le fera toujours.

En dehors de son ravissant petit côté combattant, Liÿu grandissait comme les autres de son âge, au sein d’un environnement plutôt calme. A ses 17 ans, l’élève avait égalisé son maître de père. La vie continuait paisiblement, avec ses joies et ses problèmes quotidiens.
Pour comprendre ce qui amène notre Qalween junior à Cairn, nous devons faire un zoom sur ce Qalween pas-junior avec lequel elle passe tant de temps.

Comme dit plus tôt, Mr. Qalween était un élève de la branche des Opales. Selon ses propres dires, il s’était forgé la réputation d’un très, très bon Opale et ne s’étonnera d’entendre que quelques vieux membres du personnel se souviennent encore du nom de Qalween.
Après avoir terminé ses études avec succès, il était retourné s’installer dans sa ville natale, à une centaine de kilomètres à l’ouest. Là-bas, il avait rapidement décroché en un temps record son travail de défenseur de la ville. Protéger les habitants contre des bandes d’étrangers malveillants, bandits et autres êtres malvenus était son devoir. Seuls trois personnes s’étaient hissées à ce titre considéré comme glorieux par la totalité des habitants. Son succès à ce poste ne lui était pas uniquement dû à ses talents de combattants et son sens de l’équilibre, mais aussi aux avantages qui lui conférait son pouvoir.
Il avait la capacité de s’imprégner de l’aura d’un lieu (la force en question n’est pas une aura, mais aura étant le terme qui s’en rapproche le plus, c’est celui que Qalween utilise). Aussi, si quelque chose d’inhabituel se passait dans un de ces endroits où dont il pouvait sentir l’aura, il le ressentait immédiatement et se rendait de suite sur place pour tout régler. Sa rapidité d’action quant au repérage de problèmes était son plus grand atout. L’aura de Cairn, Mr. Qalween avait bien eu le temps de s’en imprégner durant ces années d’études dans cette école. Autant dire qu’avec les récents évènements, il ressentit rapidement que quelques chose ne tournait pas très rond. A sa grande surprise et inquiétude à la fois, cette sensation s’avérait ne pas être que passagère.

- Pa’? Ca va?
- Oui. C’est juste que j’ai un mauvais pressentiment pour Cairn. Je ne sais pas ce qu’il s’y passe, mais ce n’est rien de bon et le temps n’arrange pas le problème.
- Va donc y jeter un coup d’œil, je suis sûr que c’est moins grave que ce que tu imagines.
- On en a déjà parlé, je ne peux pas laisser la ville.
Liÿu poussa un soupir, supposant qu’elle allait vite regretter ce qu’elle s’apprêtait à proposer.
- Alors j’irai. Je trouve ce qui cloche, et je t’en informe. Une chose si important devrait se repérer facilement, non? Et puis avec dix-huit ans, j’ai plus le profil pour traîner aux alentours de Cairn que toi. Ce je-ne-sais-quoi a vraiment l’air de te perturber.
- Tu le ferais?
- Oui, mais tu vas me devoir un sacré service.


Remarque?: J'AIME ce design.

Où avez vous connu le forum?: Forumactif


Dernière édition par Liÿu Qalween le Mar 13 Avr - 10:44, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liÿu Qalween
Invité spécial
Invité spécial
avatar

Sexe : Féminin Messages : 37
Date d'inscription : 08/04/2010

Feuille de personnage
Race: Humaine
Age: 18 ans
Métier: Grande fouineuse

MessageSujet: Re: Liÿu Qalween   Mar 13 Avr - 10:43

Voilà, terminée. J'espère que ça va. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Fondateur
Fondateur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 913
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : De Daimos à Cairn

Feuille de personnage
Race: Demi démon
Age: 21 ans
Métier: Elève citrine 2ème année

MessageSujet: Re: Liÿu Qalween   Mer 14 Avr - 12:30

Très très bonne fiche, pouvoirs originaux! On t'accepte les bras ouverts ^.^
Excuse d'avance le manque d'activité passagère sur ce forum, les vaccances font des ravages en connection ^.~

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cairn.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liÿu Qalween   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liÿu Qalween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Accueil :: Fiches de présentation -