CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 ce qui découle d'une frustration...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Invité
Invité



MessageSujet: ce qui découle d'une frustration...   Dim 29 Nov - 20:10

Un air de musique doux, monotone, presque mélancolique. Le pianiste avait l'humeur morose et faisait part de ce sentiment à tous au travers de sa musique. Ses doigts glissaient sur les touches avec talent et le coeur des hommes vibraient à l'écoute de ses notes.

Un courant d'air froid vint briser le confort du bar. Une femme habillée d'une cape rouge sang entra. Dans son regard, de la colère. Ses gestes étaient raides, comme si elle tentait de se retenir de faire quelque chose.
Elle se précipita vers un coin sombre de la pièce, commandant au passage un alcool fort, insensible à la musique magnifique qui était joué présentement. Elle s'assit, froide, frustrée. Elle n'accorda aucun regard aux gens assis autour d'elle. Elle doutait même que ces mêmes gens s'intéressent à elle véritablement. Au plus, ont-ils remarqués qu'elle était étrangère et d'aspect singulier. Rencontrer une femme albinos n'était pas courant. Mais tous ici semblaient s'en moquer. Ils noyaient leurs peines dans l'alcool et le divertissement.
On servit un verre à Thénaga, qu'elle commença à boire à petite gorgée. L'alcool lui brûla la gorge, mais elle trouva le goût délicieux et but la gorgée suivante d'une traite. Elle commanda assez vite un deuxième verre. Elle s'énivrait tout doucement. Peut être histoire de se calmer, ou d'oublier comment un prêtre imbécile avait osé la traiter, elle, un des piliers de l'Enfer.
Elle ne pardonnerait pas à ce misérable humain. Il allait le lui payer. Mais pour l'heure, elle avait d'autres tracas.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Dim 29 Nov - 21:41

Le directeur n’avait pas achevé sa visite au village, à sa dernière volonté de fouiller quelques librairies et boutiques de magie à l’enseigne masquée.
C’est une silhouette blanche montée sur un cheval gris, qui file sur la plaine enneigée… Le domaine qui entour Cairn est recouvert d’un manteau de gèle que le vent glacial n’épargne pas.
Après avoir passé le petit pont de pierre, les toitures givrées du villages se dévoilent derrière quelques cimes de sapin et branche dégarnie. Trottant un moment, il passe une heure à faire les ‘boutiques’, guide sa monture dans les ruelles, saluant quelques passants achetant nombre de livres intéressants sur quelques notions de magies et autres histoires à lires pour ses occupations personnelles.

Recouvert d’une longue pèlerine claire, le bas du visage protégé par un pan de tissu épais, le directeur des Lapis-lazuli n’en est pas moins frigorifié.
Lorsqu’une auberge s’offre à lui et à son cheval, il confit sa monture à un laquais en échange de quelques piécettes de bronze, avant de rejoindre l’intérieur accueillent du bar.
L’ambiance y est vive, douce à la fois. Alors qu’il dégage le bas de son visage d’un geste lent et calme de ses mains froides, il laisse un regard simple glisser sur les petites gens de cette ville, avant de rejoindre le comptoir.
Restant un instant planté devant le meuble de bois et de métal forgé, il attend patiemment qu’un tôlier se présente et demande d’une voix douce :

« Faites-vous quelques infusions vifiante par ce froid mon bon monsieur ? »

L’homme paru un instant intrigué par la demande, puis répond par la positive d’un air plus chaleureux. Ici on accueillait les voyageurs et les buveurs de tout type…

« Bien… alors j’aimerais l’une de vos infusions stimulantes au serpolet. »

Le barman acquiesce d’un mouvement du visage avant de se retourner et de faire un signe au niveau des cuisines. Une jeune femme, certainement la sienne, se met alors au travail. Quelques feuilles de serpolet sont ajoutées à du thym et à quelques pousses de frêne. Une pincée de la préparation renouvelée et ajoutée à un pot sur une étagère est additionnée à une eau bouillante, avant d’être servie au client.

Une fois sa préparation en mains, le directeur paye sa consommation et attend quelques minutes. Ecoutant l’ambiance… il ferme les yeux et laisse son âme se laisser porter par les ambiances humaines, pleines de sentiments, de mouvements. Mais au milieu de toute cette agitation calme, il perçoit une aura noire.
Face au bar, il rouvre calmement son regard et passe une main devant son front pour masquer son symbole qui scintille légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Dim 29 Nov - 22:13

Thénaga but une gorgée de plus. Un peu enivrée, son esprit commença à se laisser aller aux rêveries. C'était rare quand elle buvait, mais lorsque cela se produisait, l'alcool la mettait dans un état second. Ses oreilles furent plus sensibles à la mélodie du piano. Elle sourit à l'écoute de la musique douce et mélancolique, comme un hymne à un agréable passé aujourd'hui révolu. Thénaga se laissait parfois attendrir au souvenir de son propre passé. Elle était jeune, elle se croyait humaine, et voyait tout en beau...

Jadis, sa saison préférée était le printemps. Mais à présent, son choix oscillait entre l'automne et l'hiver. L'un était plein de magnifiques couleurs rouge et or et l'autre, blanc, froid, mortel.

- Un autre verre...

Thénaga leva son verre au serveur, attendant qu'on le lui remplisse à nouveau, mais le garçon de salle, ennuyé, trouvait qu'elle avait déjà assez bu. Il ne savait pas comment le lui expliquer.

- Mademoiselle, je ... n'avez-vous pas assez consommé ? Vous avez l'air déjà avoir trop bu...

- Je paye non ? rétorqua sèchement Thénaga en lui lançant un regard noir. Tant que je peux payer ma consommation et que je n'embête personne, j'ai le droit de boire autant que je veux.

Le jeune homme prit le verre, un peu tremblant, et s'en alla le lui remplir. La jeune albinos soupira, toujours sous le coup de la frustration. Alors que l'alcool avait quitté momentanément son esprit, elle perçut une aura particulière, puissante et inconnue d'elle. Elle chercha du regard, mais n'eut pas longtemps à attendre pour remarquer l'homme aux long cheveux blancs qui l'observait du coin de l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Dim 29 Nov - 23:01

L’homme à la chevelure de nacre fixe d’un œil une jeune femme, dans l’un des coins sombres du bar. Goûtant à son breuvage, il dégage une partie de ses longs cheveux rangés au creux de sa pèlerine, facilitant le rabattement d’une capuche en toile épaisse. Le symbole sur son front s’éteint, la marque disparaît et lorsqu’il scille, il détourne ses iris vers le tavernier qui vient resservir le godet du garçon de service pour la cliente.

« Excusez-moi… la jeune femme là-bas… qui est-ce ? »

On lui répond d’un haussement d’épaules, apparemment elle est là depuis peu et personne n’a l’air de connaître son nom. Tout en essuyant un verre d’un torchon propre, il donne un léger coup de menton vers la sortie pour désigner un garde qui sillonne la salle.
Apparemment ici c’est bien gardé et le tavernier s’en fait peu pour son établissement à cette heure, alors c’est pour rassurer son client qu’il désigne le garde temporaire.
Le temps qu’Astarté observe le garde, le barman disparaît à d’autres clients et laisse l’archange seul, avec cette aura sombre qui se dégage de la jeune femme plus loin. La curiosité l’amène à s’approcher de la tablée et demander d’une voix calme, alors que toute l’ambiance de la salle lui semble secondaire :

« Puis-je prendre place à vos côtés ?
Je suis un voyageur venu d’une contrée lointaine et je ne connais pas grand monde. Me tiendriez-vous compagnie pour savourer ma boisson ? »


Son breuvage a pris place au creux de sa main, attendant qu’on lui propose l’assise pour prendre part à un début de conversation ?
L’âme de cette demoiselle est noire et Astarté présume déjà le démon en ces lieux… le tout était de connaître son véritable rang. Les démons en ce monde savent cacher leurs auras tout comme lui peut en faire preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Lun 30 Nov - 18:25

L'homme aux cheveux blancs finit par s'approcher d'elle. La jeune femme s'évertua de calmer les ardeurs de sa colère. Elle respira profondément et tenta un sourire. Et aussitôt, devant le piètre resultat que cela devait donner, elle préféra renoncer. De toute façon, il avait dû remarquer sa frustration.
On servit son énième verre d'alcool. Cette fois, elle se promit de ne pas tout ingurgiter d'une traite.
L'homme demanda poliment à s'asseoir à sa table, précisant qu'il était étranger et qu'il désirait un peu de compagnie. En un sens, qu'il fut étranger, comme elle, l'arrangeait. Ils pouvaient plus librement discuter. Et puis sa voix était plaisante, autant que ses manières. Et Thénaga le trouva beau, très séduisant. Elle avait du mal à résister au charme masculin.
D'un geste majestueux, elle désigna la chaise en face d'elle.

- Bien sûr. Peut être que votre galante compagnie saura m'apaiser. J'ai très envie d'oublier une trop récente déconvenue et de sombres pensées m'asaillent.

L'homme s'assit. Aussitôt, elle remarqua que sa boisson était une infusion. Rien de mieux pour réchauffer les corps. Un petit sourire s'afficha. Elle avait devant elle un homme pieux, ou sage. Thénaga l'observa mieux. Il se dégageait de lui un calme apaisant et une sagacité imposante, qu'il cachait un peu derrière de bonnes manières.

- D'où venez-vous ? Ayant moi même beaucoup voyagé, je me dit que je connais peut être votre pays natal. Moi, j'ai grandis dans un des pays du Nord, souvent recouvert de neige et de glace. Oh ! Mais je manque à tous mes devoirs. Je ne me suis pas présentée : je m'appelle Thénaga Black.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Lun 30 Nov - 19:58

La première chose que fit l’homme, en ayant été accepté à la tablée, fut de remercier la jeune femme d’un mouvement respectueux du menton.

« Merci… »

Il dépose sa boisson fumante devant lui puis retire ses gants de tissus fins mais chaud, découvrant ses longs doigts minces et légèrement rougis par le froid qui sévit au dehors.
Lorsqu’il relève son regard sur sa locutrice c’est son regard qu’il fixe tout d’abord, comme si une âme allait s’ouvrir à sa curiosité de l’instant…
Alors qu’il délit ses lèvres pour répondre à la question, il détourne un instant le regard avant de se replonger dans celui de la demoiselle :

« Je viens d’un monde très lointain, au-delà des terres du nord. Je crains que mon peuple ait disparut… Je suis ici en recherche de mon destin. »

Si elle n’avait pas deviné encore ses origines, il pouvait se permettre de fausser ses informations, ou de les dévier.
Astarté était une expérimentation du seigneur son seul peuple était au-delà des terres du nord, là ou la vie humaine n’existe que sous l’apparence d’âmes défuntes. Sur le fait que son peuple ait disparu, il s’entendait sur le fait que son frère et seul parent n’était plus comme lui… et donc d’une sorte, dissipé de leur chemin commun. Il plisse légèrement le regard et étire un doux sourire avant de reprendre :

« Je me nomme Astarté, enchanté de vous connaître mademoiselle Black. »

Si la jeune femme était un démon et connaissait un temps soit peut la composition du royaume des cieux, elle reconnaîtrait peut-être son appellation -sur laquelle il ne se pouvait de mentir, ou de détourner l’attention-. Et elle était de son choix, cette rencontre.
Si elle comprenait, alors le fait de ne pas avoir été précis sur la première réponse passerait pour une défense de base, face à la curiosité ‘brûlante’ des citoyens… Hors de question ici de passer pour un messager de dieu ou un truc du genre. Sa mission n’était pas celle de Gabrielle. Néanmoins… ce village faisait l’objet de rencontres étranges et certainement dangereuses. Un point sur la carte, que les humains avaient décidés d’habiter…

« Vous êtes ici… pour affaire ? Ou simple complaisance ? »

Ses doigts s’enroulent calmement autour de sa tasse pour la saisir lentement et la porter à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 15:06

- Nous sommes tous à la recherche de notre destin... lâcha Thénaga en buvant une gorgée. Sinon, à quoi servirait-il de vivre ?

Elle sourit, posant délicatment son verre sur la table. Mais son sourire s'élargit en entendant le nom de son interlocuteur. Un tel nom ne laissait aucun doute sur les origines réelles de cet homme... si tant est qu'on pouvait le qualifier d'homme. Elle caressa du doigt le bord de son verre.

- Affaire ? Mmmmm... je ne crois pas. Comment expliquer ? Je suis une âme errante et libre. Je vais là où mes pas me mènent. J'ai voyagé un peu partout. Et finalement, je suis tombée ici. Mais...

Le souvenir du Père sembla lui brûler le cerveau. Un regard noir voila son visage et elle but une autre gorgée.

- Je ne m'attendais pas à être si mal accueillie, je dois l'avouer. Je suis extrèmement déçue. Figurez-vous qu'un clergiman a eu l'audace de me chasser de l'Eglise alors que je ne cherchais à avoir qu'un simple renseignement. Je me suis montrée pourtant très polie, très... gentille. Mais non... pour lui une étrangère c'est quasiment le démon.

Elle soupira et détourna son regard. Elle recommençait à s'énervait. On l'avait pourtant alerté sur les dangers de la colère et de l'emportement. Ils avaient raison, mais c'était plus fort qu'elle, comme à chaque fois.

- Bref... plutôt que de faire un scandale, je préfère encore m'énivrer dans un bar. Pardonnez mon emportement malsain.

Pourquoi elle demandait pardon ? C'était ridicule. Elle avait bien le droit de se fâcher si tel était son bon plaisir...

- Raaaah mais pourquoi je vous raconte mes problèmes ? Cecie aurait pû être une conversation agréable et moi, je viens l'assombrir de mes ressentiements. Je suis ridicule.

Sa voix devint cassante. Et elle but une gorgée du liquide alcoolisé.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 15:27

Le directeur observait sa locutrice d'un air détaché, trahissant l'attention plus profonde qu'il lui portait. A sa première réplique, il étire un léger sourire, abaissant le regard sur sa tasse fumante qu'il repose calmement contre le bois épais de la table.
Mais à la suite de ses propos, il ne peut empêcher un regard plus appuyé contre le sien... Mal accueillie?

"Peut-être ce Père a-t-il sentit en vous ce que je ressens actuellement?... L'ombre n'aime pas la lumière, ainsi la question qui me brûlerait les lèvres est la suivante... pourquoi une personne de votre 'cathégorie' irait dans la Maison de son ennemi...pensant y être bien acceuilli?"

Pourquoi garder un secret plus longtemps... Il ne pouvait encore déterminer le rang, ni la nature véritable de cette demoiselle devant lui. Mais une chose était certaine, elle n'appartenait pas à la 'lumière'.
L'ambiance du bar change est le pianiste laisse place à quelques groupes de musique plus entrainante, qui amènent le chahut dans le bar, intéressant la pluspart des hommes à la festivité, plutôt qu'a quelques paroles détournées.

Cependant les paroles de la jeune femme déconcerte l'archange... et en présence d'hommes à ses côtés, il cherche à ne pas risquer l'apparition lumineuse d'un certain symbole sur son front, pour chercher la vérité chez cette demoiselle:

"Oui... une conversation agréable. Ne vous inquiétez pas, quelque soit le sujet abordé, je suis certain que cette rencontre sera utile."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 16:04

- L'ombre n'aime pas la Lumière c'est une chose.

Elle admettait un tel fait avec naturel. La musique changea, plus rythmée, plus gaie. Thénaga ferma les yeux, respira un bon coup. Avant toute chose, il lui fallait retrouver son calme. Elle ne tenait pas à lâcher des informations précieuses, à parler des siens à ce qui semblait être un ennemi.

- Dieu est Amour non ? Si son ennemi entre dans sa Maison avec des intentions de paix, rien n'autorise à un Serviteur de Dieu de le chasser de là. Je ne cherchais qu'une simple information, et j'ai pensé que je pouvais avoir la réponse à ma question en un tel lieu. Un prêtre n'entend t'il point tout ce qu'il se passe dans un village ?

Elle ricana, plus par dépit et rancoeur que par moquerie. Aigrie, elle finit son verre et plonga son regard pourpre dans celui de son locuteur... qui étaient étrangement blanc, ou clair, Thénaga ne saurait trop le dire. Elle avait déjà bu trop d'alcool.

- Ecoutez, il se passe dans ce village des choses étranges. Je comprends que l'on se méfie des étrangers. Mais là, c'est la première fois que je vois des gens se méfier de leur voisin, ou de leur propre ombre.

Les paroles de l'homme, ainsi que leur sens, n'échappèrent pas à la jeune femme.

- Ecoutez, la... catégorie auquelle j'appartiens, comme vous dites si bien, n'a pas sa place dans cette conversation. Ne croyez-vous pas ? Je ne parle pas de la votre il me semble.

Elle eut un petit sourire malicieux, anvant de rajouter :

- On arrête de jouer à cache-cache ? Jouons un minimum franc-jeu... parce que l'affaire qui m'intéresse pourrait également vous intéresser. Une rencontre utile comme vous disiez. Ce village cache un secret... un secret qui tourmente ces âmes mortelles depuis... mmm, je dirais un petit moment. Et je n'ai aucune idée de quoi il s'agit.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 17:00

L'archange se met à rire légèrement d'une voix cristalline et aérienne. Le regard plus bas sur sa tasse, il a relevé une main vers son menton pour passer ses longs doigts fins sur sa nuque et remettre quelques longues mèches de nacres en place.

"Qui des 'hommes'... des êtres de 'lumières' ou de ceux de 'l'ombres', sont les plus à même à penser ce que Dieu veut.
Sa 'maison', telle qu'ils la nomment, dépendra toujours de celui qui parle en 'son' nom."


Un léger sourire en coin, il ramène ses paumes sous son visage pour s'y soutenir lentement:

"Les hommes de foi sont certainement les moins à croire... à moins qu'ils ne soient en contact direct avec 'l'absence'."

Il semble hausser les épaules puis reprend d'un air plus détaché:

"Le seul danger que ce village réprésente... réside dans son regard sur Cairn. Ces hommes, ici, ne sont qu'une surface émergée d'un iceberg, plus profond que les quelques morts qui ont acablés de chagrin les femmes et ravivé le feu des bûcher de l'inquisiteur."

Le ton de la voix plus basse, il sait que les clients du bar ne porteront pas conscience de ses propos, étant donné la nouvelle ambiance et la tournée générale qui s'y profil.

"L'homme que vous avez rencontré s'appel Alexius... C'est un inquisiteur et le regard qu'il porte sur autrui sera toujours malsain. Aucune âme n'est pure pour lui... La vôtre l'est encore moins. A supposer qu'il ai entrevu une lueure naturelle dans votre regard, il vous maudira jusqu'à prouver votre appartenance noire."

Astarté achève de boire son infusion puis reprend:

"Si vous voulez vraiment trouver quelque chose...ce n'est pas ici qu'il faut chercher."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 18:30

La jeune femme écouta Astarté avec attention, buvant ses paroles, sans en perdre une miette. De son propre aveu, c'était bien la première fois qu'elle discutait "amicalement" avec un membre de l'autre camp. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, elle trouvait cela agréable. Non pas que les propos de cet être la fasse douter sur les siens, loin de là, elle appréciait entrevoir un point de vue différent.

- Ce village est rempli d'ignorants et je sais pertinament que l'ignorance est dangereuse lorsqu'un être mal intentionné s'en sert pour monter les gens contre quelqu'un en particulier. Ce Père Alexius fait parti de ceux qui savent utiliser la peur des gens, leur ignorance... Je suppose que son dictat a déjà fait quelques victimes. Pour un humain, il a l'âme d'un démon.

Thénaga chassa le Père de sa tête. Sans le savoir, Astarté lui en avait beaucoup appris sur cet homme d'Eglise effroyable. Il n'y avait rien de pire qu'un Inquisiteur et celui là semblait être le plus redoutable de tous. Un homme qui prie Dieu mais qui ne sait pas ce que les mots Amour et Miséricorde signifiaient.

- Ce Père Alexius m'a parlé d'une créature venue de l'Enfer, engendrée par son Seigneur. Je n'en crois rien. Si l'Enfer avait donné naissance un tel être, je le saurais. Mais, il a dit que cette chose ne tourmentait plus ses fidèles. Personnellement, je n'en sait rien, mais si ce qu'il dit est vrai, alors pourquoi tous ces gens ont-ils encore peur ? Je perçois un mensonge. Ou une sorte de manipulation.

Elle fixa son interlocuteur intensément. Un peu comme si elle cherchait une vérité cachée au fond de lui et qu'il rechignerait à lui avouer.

- Je marche en aveugle, cher ami. Je m'informe là où je peux. Je suis totalement étrangère à cette région et j'y sens quelque chose de malsain. Si noir, si sanglant que cela semble m'appeller de toutes ses forces. Mais je ne sais rien de ce qui se trame içi. Et je déteste ne pas savoir. Si vous savez quelque chose, j'apprécierais que vous me le dite. Et si le lieu n'est pas approprié pour le faire, nous pouvons envisager d'en changer.

Son regard perçant ne quitta pas celui de l'homme. Cette discution avait pris une tournure radicalement plus intéressante. Son coeur battait d'excitation à l'idée de découvrir un secret.

- Par contre, je n'ai aucune idée de ce qu'est Cairn.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 19:01

Le sourire d’Astarté se perd un instant dans ses pensées, son regard clair figé sur la scène plus loin, que les mouvements rapides hypnotisent un instant. Les paroles de la jeune femme le remettent sur un chemin plus précis, et alors qu’il scille, reporte une attention calme sur cette dernière.

« Je ne peux répondre à toutes vos approbations et hypothèses. Notre Créateur n’a pas de compréhension dans ses actes directs… et je n’ai pas à le juger. Ce que les hommes font en son nom ne les regardes qu’eux… Ils sont les victimes de leur propre ironie et ils ne sont pas le seul monde qui requière l’attention de la lumière. »

Observant le fond de sa tasse vide, l’archange fronce très légèrement les sourcils, sans froisser sa mine calme et pâle. Relevant le menton il reprend d’un air naturel :

« Des enfers jaillissent bon nombre de créatures… Je ne pense pas réellement que vous soyez au courant de la sortie imprévue de l’une d’entre elles. Cependant j’appui votre affirmation par mon hypothèse. Cette bête n’est pas infernale et ci le village fête sa déchéance passée. »

Ses lèvres se figent lentement, son regard se plisse calmement et une question passe le son de sa voix :

« … Pourquoi… Une créature telle que vous viendrait s’intéresser à des soucis tels que ceux de ce village et de Cairn. Vous aurait-on envoyé sur ces terres, en réalité ? A votre place et avec les informations courtes que vous possédiez… jamais je n’aurais vraiment prêté attention à toute cette agitation humaine. »

Drôle d’occupation pour un démon, effectivement, et s’il avait appris par-dessus le marché que cette demoiselle était un Satan il s’en serait figé de stupeur et d’incompréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 22:15

- Il y a des créatures que même l'Enfer préfère garder en son sein.

Thénaga devint tout à coup pensive. Astarté avait peut être raison, une créature pouvait parfois s'échapper des Abysses du mal. Mais là, cela ne ressemblait à rien de ce que la jeune femme avait déjà pu voir.
Et puis la remarque d'Astarté sur sa raison de sa venue en ce village la tira de sa rêverie.

- Je suis un être libre. Je vais et je viens comme je l'entends. Nulle mission ne me pousse à venir chez les mortels.

Des souvenirs anciens défilèrent dans sa tête. Sa jeunesse, les gens qu'elle avait aimé. Puis la trahison et ce déchirement de l'âme qui l'avait plongée dans les Ténèbres. Elle devint un peu mélancolique et ses yeux restèrent un court moment dnas le vague.

- J'ai été élevée par des humains, quelque part dans une région du Nord. Tout est blanc, pur... sauf le coeur des mortels. J'ai connu l'amour, la beauté... et la trahison et la cruauté. Malgré que cela appartienne au passé, je dois avoir gardé un certain intérêt pour ces pauvres âmes.

Elle sourit, un peu pour elle-même. Elle avait du vague à l'âme, cela ne lui ressemblait pas. Serait-ce Astarté qui la poussait à agir ainsi ? On dirait celle qu'elle fut avant cette fameuse journée où elle vit pour la première fois sa mère Lilith.

- Bah ! Je suis assez marginal parmis les miens. J'agis souvent de manière inattendue. Je revendique ma liberté d'action et de mouvement, je préfère agir de moi-même plutôt que d'envoyer un sous-fiffre et je me mêle des petites affaires des humains.

Elle le fixa à nouveau, amusée et lui lança un regard plein de sous-entendu. Puis, elle se pencha un petit peu vers lui et lui sussura :

- Et que fait quelqu'un de votre qualité par ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mar 1 Déc - 23:13

Astarté avait repoussé sa tasse sur le côté d’un geste léger, un bruit faible et sourd résultant du frottement de la poterie contre le bois épais et usé de la table ronde.
A l’entendre, aucune prétention à la juger Satan ou autre démon supérieur ne lui frôle l’esprit… Cette demoiselle est certainement un être des ténèbres dont le libre arbitre s’exerce au grès de ses désirs. Calmement, Astarté replis l’un de ses bras, ouvrant sa paume à son visage pour y accueillir le creux de sa mâchoire et s’y soutenir légèrement.
Sans décrocher son regard clair de la jeune femme qu’il écoute, un léger sourire flotte sur ses lèvres :

« La pureté souillée par la trahison et la haine… Une histoire de déchéance qui se plait à se répéter. »

La musique cesse et des hurlements d’ivrogne suivit par quelques applaudissement retentisse, avant qu’un autre groupe ne se prépare. Pendant ce temps d’attention plus éparse de la part de la clientèle, l’archange observe ailleurs, l’air détaché, presque ennuyé.

« J’occupe un rôle de directeur par ici… dans mon ‘pays’ je suis ce qu’on appel un arbitre. Mon rôle est d’obtenir la vérité pour arranger la paix et l’entente. »

D’ailleurs, la mort de Lucifer avait rompu quelques liens fragiles avec le Royaume des Cieux et Astarté le regrettait tout autant qu’un autre sentiment, qu’il cherchait à faire grandir entre les murs de Cairn.
Une autre question lui brûle les lèvres et l’hésitation peu se lire un instant dans son regard. Lorsqu’il le plisse légèrement et le reporte sur la jeune femme il demande :

« Connaissez vous… Astaroth ?... »

Le groupe nouvellement arrivé s’accorde et une musique aux intonations celtiques se fait entendre. De nouveau l’engouement fait place sur silence partiel, qui tantôt aurait pu permettre à une oreille mal avisée d’entendre ce que les deux compères étranger pouvaient avoir à se dire. L’archange ne quitte pas Thenega d’un regard profond, se penchant légèrement vers elle pour mieux se faire entendre sans hausser la voix :

« C’est un être dangereux que je cherche depuis des années, et je sais que ça présence est en ces lieux. Je ne peux l’approcher aussi facilement… Vous qui venez d’un monde semblable au sien… que savez vous de lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Mer 2 Déc - 20:13

Astarté lâcha un menu renseignement sur ce qu'il était, une sorte d'arbitre doté d'un puissant pouvoir pour déceler la vérité. Un être qui pouvait se montrer dangereux si l'envie d'utiliser son pouvoir lui en disait. Et là, qu'elle parle ou non, il connaîtrait les grands secrets de l'Enfer.

Changement de musique, encore une fois. Un autre groupe se prépara tandis que les aupplaudissements s'évanouissaient. Un brouhara assourdissant s'éleva, les clients riaient, en profitaient pour jeter des coups d'oeil çà et là, observant distraitement les autres clients. Astarté devint évasif, comme s'il s'ennuyait. Mais ce n'était qu'une façade. Discrétion oblige, leur conversation était rythmée selon les mouvements de la foule. Thénaga poussa son verre et fixa le groupe qui commença à jouer. Et la conversation reprit.

Astarté aiguilla la discution sur un homme en particulier : Astaroth. A la mention de ce nom, Thénaga se raidit et son regard se figa. Ce n'était point de la crainte, ni de la colère. Juste une gêne très prononcée. Elle avait déjà entendu parler de lui, en Enfer, et en des termes fort peu élogieux. Il s'agissait d'un exilé qui avait trahi Lucifer. Mais la jeune femme n'en avait entendu que les grandes lignes. Oh ! Elle en savait un peu plus, mais elle ne tenait pas à révéler ce qu'elle savait à cet être... une personne censée représenter son ennemi.

- Ecoutez, j'ai effectivement entendu parler d'Astaroth et je sais qu'il est dangereux. Je ne sais de lui que les grandes lignes et ça n'a rien d'élogieux, d'autant plus que... non. Oubliez... je n'ai pas le droit de vous en parler. Et le mieux serait que vous l'oubliez. Il se passe des choses avec lui qui vont vous mener à affronter les miens si vous persistez à le poursuivre.

Elle grimaça, ses ongles griffèrent le bois de la table. Le nom d'Astaroth lui était trop désagréable. un sujet bien trop délicat pour être évoqué dans un lieu aussi fréquenté.

- J'ignore où il est, mais s'il est vraiment dans la région, alors mes pas finiront bien par me mener à lui, même en errant. Ma foi... si vous avez des information sur lui, je serais ravie de vous écouter. Je pense que même en Enfer, il est difficile de cerner la personnalité de cette créature.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Jeu 3 Déc - 20:13

L’ambiance était stable, jouasse et bruyante. Au dehors la lumière baisse, le noir s’installe et la neige tombe silencieusement. Au fond de la longue pièce on ravive l’âtre, quelques verres finissent au sol, un homme tombe de sa chaise et quelques éclats de voix s’élèvent au dessus de l'atmosphère déjà fracassante. L’archange maintient un regard baissé, toute ouïe ouverte sur les propos de la jeune femme face à lui.
D’un doigt, il joue à faire le tour de sa tasse d’un air concentré et calme, les sourcils légèrement froncés. Il s’avait bien entendu qu’Astaroth était dangereux… sa liaison avec les enfers était liée aux différents accords que lui et son royaume avait pu passer avec eux. Mais ce qui le tracassait, c’était la présence appuyée de son demi frère ici.
A cette pensée, il reporte une attention perçante sur la jeune femme, fixant son regard clair dans le sien. Ses lèvres se délient et sa voix filtre entre elles, d’un ton tout aussi calme mais plus marqué :

« … Pas le droit d’en parler ? Si vous êtes au courant d’une chose secrète sur cette créature… c’est quoi soit vous en êtes proche, soit que votre rang est plus élevé que je ne peux le penser. Les informations ne filtrent pas si facilement dans les ténèbres… sinon mes sources m’auraient transmises le savoir que je recherche. »

Le directeur des Lapis-lazuli inspire profondément et marque une ride plus tracassée, à l’entre arcade sourcilière.

« Bien…
Astaroth à un poste à Cairn. Il s’occupe d’un étudiant du nom de Jack… Mais je sens qu’autre chose le tien ici… Je le connais dans le fond, d’une autre manière que les enfers peuvent le savoir. »


Sa voix s’épuise avec ses pensées qui s’échappent de la réalité présente. Astaroth… s’occupait de l’héritier des enfers ici. Mais quelque chose titillait son esprit de logique… A l’approcher directement il soulèverait des choses passées trop brutale pour maîtriser la situation. Il devait le comprendre de loin pour agir selon ses desseins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Jeu 3 Déc - 21:57

Thénaga observa paisiblement l'homme. Un vieux sentiment émergea en elle, pour le chasser presque aussitôt, car inconcevable pour sa race. Un sentiment à banir à jamais. Mais de son propre aveux, et elle l'avait déjà dit à Astarté, elle était une démone assez à part.

- Votre esprit vogue loin d'ici, et vous transporte dans des contrées qui me sont inconnues. Vous me parlez d'un Cairn dont j'ignore tout mais où siège Astaroth et un jeune homme du nom de Jack.

Jack... un autre nom qui ne lui était pas inconnu. Un autre sujet de polémique en Enfer, et pas si différent du cas d'Astaroth. L'un et l'autre étaient liés, pas seulement à Cairn, pas seulement en Enfer, mais aussi dans leur destin.

- Quoi qu'il en soit, qui je suis n'a pas la moindre sorte d'importance. Il y a des mots qui ne sortiront jamais de ma bouche en votre présence ou en présence de vos semblables. Y aurait-il entre nous un terrain d'entente ? Car nous en sommes encore à discuter dans le vide.

Elle sourit, amusée, mais lasse de ne pas avancer d'avantage dans ses recherches. La discution s'éternisait sans apporter plus que de minces indications, tout au plus des directions à suivre pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Jeu 3 Déc - 22:39

Le directeur scille avec plus de stupeur, redressant légèrement l’échine et détachant son index du rebord en terre cuite de sa tasse. Il l’avait laissé s’exprimer et alors qu’il réfléchissait à lui indiquer la route de Cairn, fut surpris d’entendre la suite... ‘Ne pas lui révéler certaines choses… à lui comme à ses semblables ?’
Prenant un air plus sérieux il se repenche légèrement sur la table, laissant son regard se replonger dans celui de la démone :

« Vous me voyez comme un être dont le seul intérêt est de faire choir l’ombre ? J’occupe une place particulière parmi les miens. La recherche de la vérité est une chose qui se partage… un arbitre parmi tant d’autres pour faire jaillir la vérité. Chaque monde à son arbitre.
L’ombre qui plane sur vos propres ténèbres inquiète d’autres civilisations en liens avec la vôtre. Si ce n’est pas moi qui vous interroge, ce seront vos alliés.
Le doute fait mauvais ménage dans une alliance.
De quel terrain d’entente… cherchez vous à parler ? Voudriez-vous un échange de bon procédé entre indications de ma part et renseignements du vôtre ? Que pourriez-vous m’apporter d’autre que je ne sache pas déjà ? Puis-ce que vous souhaitez garder le silence sur ce qui m'intéresse justement. Proposez-moi un marché? »


Elle pouvait partir et chercher d’elle-même, mais ici les villageois ne lui feraient pas confiance, et même au plus aimable d’entre eux, on lui indiquerait vaguement la position d’une bibliothèque. Et ce ne serait qu’encore une perte de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Jeu 3 Déc - 23:43

Le murmure d'Astarté fit tressaillir la jeune femme, non par peur, mais à cause de ce sentiment qu'elle éprouvait à contre-coeur. Il s'était penché vers elle, plongeant son regard clair dans le sien, et elle voulut regarder ailleur, loin de ces regard qui la troublait plus qu'elle ne voulait bien se l'avouer.

- avez-vous une idée de terrain d'entente ? Car ce que j'ai en tête ne correspondrait pas à... l'idée que vous vous faites d'un marché.

Elle tourna la tête. Etait-elle gênée ? C'était ridicule, et pourtant, Astarté parvenait à éveiller en elle les sentiments les plus incogrus, au point qu'elle n'arrivait plus à savoir quoi penser.

- Vous me perturber, souffla-t'elle dans un murmure à peine audible.

Ses yeux rencontrèrent de nouveau ceux de l'homme. Elle demeurait toujours aussi troublée. Il la fascinait autant qu'il la révulsait.

- Ecoutez... Astarté. Le monde est sur le point de changer. L'Enfer tel que vous le concevez -et tel que nous l'avons tous conçue jusqu'ici- est sur le point de changer de visage. Les enfants de Lucifer ne savent plus quoi penser, ou agir. Astaroth en est en partie la cause, mais ce n'est pas tout. Il existe un secret qui sera lourd de conséquence pour l'avenir. Vous en parler, je ne puis. Ni à vous, ni à personne d'autre. Mes lèvres resteront scellé. Déjà, je vous en ai trop dit. Mais... je pourrais vous dire quelque chose, un indice.

Elle prit une forte inspiration. Elle tremblait, c'était à peine perceptible.

- La vérité est autant une délivrance qu'un fardeau. Parce que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, il y en a que l'on se doit de taire. J'en ai fait déjà l'amer expérience. Tout ce qu'il m'est permis de vous dire, c'est qu'Astaroth avait une mission. Ce n'est pas en vain qu'il s'occupe de Jack. Là, commence la vérité et de là part le secret. En dire plus, c'est trahir les miens et plus encore.

Elle ferma les yeux. Elle avait presque envie de pleurer. Mais enfin, que lui arrivait-il ?

- Vous avez une étrange emprise sur moi. Vous seriez capable de me faire aimer. Etrange chose pour moi, un être des Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Ven 4 Déc - 0:08

L’archange reste silencieux un instant, l’échine d’avantage redressée mais pas au point de s’accoler au dossier qui se dresse de l’assise. L’attention toujours plantée dans celle de sa locutrice, il écoute ses paroles et laisse une inquiétude monter lentement… Il l’avait supposé, mais pas de cette manière.
Astaroth voulait prendre le pouvoir et il lui redoutait le ‘pourquoi’.

Détournant un instant le regard, il le replace plus rapidement en direction de celui de la jeune femme à ses paroles suivantes… Un instant interloqué il délit ses lèvres en silence, gardant le calme avant d’énoncer de sa voix légère :

« … L’obscurité attire la lumière et la lumière attire l’obscurité. Ils se repoussent autant qu’ils s’attirent… juste dans le but de se l’acquérir. Chacun sa manière de défendre ses droits et devoirs, la clarté veut dévoiler l’ombre, et les ténèbres veulent souiller la pureté… ne voyez votre ‘attirance’ que par ce simple procéder.
Il ne peut en être autrement entre nos deux races opposées. »


Toujours perturbé par ses pensées précédentes, il énonce quelques clichés directeurs sans vraiment s’en rendre compte. Malgré son air le plus sérieux du monde, son esprit vogue vers son frère.

*… Astaroth veut le trône pour se venger du Créateur… et de moi.*

A ce rapprochement avec lui, l’archange abaisse légèrement le visage et referme le regard en pressant sur ses mâchoires. Cette nouvelle idée qui germe dans son esprit telle une évidence, lui fait roule des yeux d’un air préoccupé.
Le coude replié sur la table, il reporte sa main contre la chair de sa gorge, laissant ses longs doigts pâles remonter à son menton.

« … Il y a des choses que je peux deviner sans que vous ne me les énonciez. Quant à ses vérités à ne pas dévoiler… seul un arbitre peut en décider afin de sauvegarder la majorité. Nos lèvres ont été scellées par le doigt de Gabrielle, pour ne pas révélée la vérité controversée. Mais nos pensées jugeront elles, de la décision à prendre pour les deux partis qui s’opposent. »

Le visage très légèrement détourné, par la préoccupation qui lui soutient le menton d’un air anxieux, il reporte un regard biaisé sur la jeune femme.

« Si vous cherchez Cairn, je vous y conduirais. Mon cheval m’attend… voudriez vous le monter pendant que je vous indique la marche à suivre… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Ven 4 Déc - 16:12

- Je serais tentée de vous dire non, car Cairn ne représente pas beaucoup d'intérêt pour moi. Seulement, si Astaroth et Jack y sont, je me dois de savoir où ils se trouvent exactement. Je serais peut être amenée à les surveiller. Alors, j'accepte.

Elle se leva, remit sa cape en place paresseusement. Lentement, elle se posta à côté d'Astarté, se penchant à son oreille. Elle frôla du bout de doigts la joues pâle de l'homme, l'oeil pétillant, le sourire malicieux.

- Vous êtes gentil avec moi. Et bien que vous m'ayez repoussé, je veux croire que mon âme n'est pas encore tout à fait brisée. Il doit rester quelques éclats que le temps ni la méchanceté n'ont sû balayer. Je doute fort également qu'un être des Ténèbres ne soit pas capable d'aimer sincèrement quelqu'un. Vous... récitez juste quelque chose que l'on vous fait apprendre par coeur. Des préjugés.

Elle lui bisa la joue, un peu par joue, mais sans doute également pour voir comment il allait réagir. Puis, elle reprit son chuchotement :

- Vous avez été adorable avec moi. Je vais vous payer en retour : mon véritable nom est Ardat-Lili, fille de la reine des succubes Lilith. Sur un siège je trône, devinez lequel...

Elle se releva, et sans attendre de réaction de la part prit le chemin de la porte. Lorsqu'elle ouvrit, un courant d'air glacial s'engouffra dans le bar, faisant vasciller les flammes des bougies. Il tombait de petits flocons de neige dehors, et la nuit commençait à tomber. Un beau moment pour sortir, du point de vue de la démone dont les pouvoirs devenaient plus puissant la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Ven 4 Déc - 18:28

L’archange maintient ses lèvres légèrement entrouvertes sous son souffle lent et calme, portant un regard détourné sur l’ambiance sur le côté.
Aux paroles de la jeune femme, il cille et laisse ses iris claires se reporter vers les siennes… Elle refusait sa proposition en tant que guide et il nota son accord d’un léger mouvement du menton, refermant le regard le temps de quelques secondes.

Le silence reste maître sur lui lorsqu’elle reprend son discourt et lui appui le fait d’un amour véritable possible au sein du mal. Cet argument lui fait calmement froncer les sourcils, se demandant où cette jeune femme voulait en venir finalement… Et lorsqu’elle lui annonce son véritable nom et ainsi un rang probable au sein des enfers, l’effet d’un électrochoc fige l’attention frémissante de l’archange. Son regard s’agrandit lentement, alors que le nom tourne dans son esprit, qui se laisse envahir de suppositions et d’interrogations.
Sans crier gare, le symbole sur son front se met à scintiller d’un croissant de lune tourné vers la droite. Entre ses cheveux de nacre se dévoile une lueur qui faiblit calmement…
Le frisson qui lui parcourt l’échine lui raidit furtivement le dos, alors que ses doigts se replient sur eux même à cette même cadence. Il suit la jeune femme d’un regard plus bas et ajiute de sa voix suave et hésitante :

« Un siège ?... »

Astarté ne peut encore deviner qu’Astaroth a été déchu de ses fonctions… il sait que Balbéro a été détruite, mais n’était pas encore au courant de la nomination d’un quelconque descendant pour chacun de ses deux sièges. Dans l’incapacité de trouver le bon chemin et surtout face au comportement de la jeune femme, qui n’était pas transcendant quand à sa fonction aux enfers, il fige sa respiration quelques secondes avant de relâcher avec calme :

« Je ne comprend pas vos motivations dans cette contrée… Néanmoins… si vous cherchez Jack ou l’amant d’Astaré, c’est à Cairn que vous devrez chercher.
Bonne chance. »


Refermant le regard il s’apprête à se redresser et rouvre une attention fixe sur la table plus bas, sentant une chaleur s’étendre sur sa joue tiède. Refermant les yeux, il maintient un visage frigide et étire sa silhouette pour s’en retrouver debout aux côtés de la jeune femme.
Sans la regarder il ajoute :

« Un être des ténèbres peut peut-être aimer… En ce qui me concerne ce sentiment reste hors d’intérêt pour ma mission. Si j’en venais à aller plus loin avec vous… j’aurais certains ennuis que je ne pourrais fuir aussi facilement. »

Il reporte un regard plus tranquillisé sur la jeune femme qui se retire déjà. Sans bouger, le visage légèrement de côté, il fixe son départ d’un œil biaisé. Le garde de l’entrée dévisage la démone à son passage et reporte son regard sur l’archange qui n’y prête pas attention.
Le silence se fait dans son esprit. Et alors qu’il observe sa tasse devant lui sur la table, il se sent comme tout aussi vide…

Si cette femme doit voir Astaroth ou Jack alors il devra la suivre et récolter l’information qu’il ne peut aller directement chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Ven 4 Déc - 18:47

Cairn...
Ce nom tournait en boucle dnas l'esprit de la démone. Un nom qui ne lui évoquait rien du tout. Sans doute au fil du temps, elle serait amenée à s'y intéressé, ne serait-ce que parce que Jack et Astaroth s'y trouvaient. Que faisaient-ils ? A quoi songeaient-ils ? Avaient-ils conscience du remu-ménage qu'ils provoquaient, ne serait-ce que par leur absence remarquée et leur position particulière au sein de l'Enfer ?
Thénaga sourit. Au fond, la cohue qui régnait là-bas lui plaisait. Les choses bougeaient enfin. Bien malgré les autres Stans, et il serait curieux de savoir qui allait bouger, qui allait râler d'avantage... et qui allait pâtir de la nouvelle situation que cela allait provoquer. Quoiqu'il en soit, rien ne serait plus comme avant.

Il faisait froid, mais Thénaga ne le ressentait pas comme un mal. La neige blanche tombant paisiblement dans l'obscurité grandissante, le calme qui régnait dans la rue, la jeune femme trouva cela beau, fragile et touchant.
Thénaga était une démone libre... et esthète.
Alors, elle ne put s'empêcher de sourire et de rire, fermant les yeux pour mieux profiter de la sensation procurée par les flocons froids tombant sur son visage gracieux. Le spectacle rappelait une enfant qui découvrait pour la première fois la neige et qui trouvait cela merveilleux. Vraiment, elle trouvait que l'hiver était une saison merveilleuse.
Elle se tourna vers Astarté, pour lui parler encore un peu avant de partir, l'oeil plein d'une malice toute innocente :

- Je ne pensais pas pouvoir avoir une conversation aussi polie et intéressante avec quelqu'un comme vous. A défaut de vouloir aimer quelqu'un comme moi, il me plairait fortement de vous revoir de temps en temps. Serait-ce envisageable ?

Et puis lui vint une idée, et songea qu'elle aurait dû y penser plus tôt. Souvent impulsive, elle ne pensait jamais aux choses pratiques. Mais avec son nouveau statut, il vaudrait mieux qu'elle s'assagisse et se mette à penser de façon plus pratique et prudente. Mais peut-on demander à un Satan de la colère de modérer son impulsivité ?

- Astarté, auriez-vous une carte de la région où Cairn y figure ? Je ne compte pas m'y rendre maintenant, ce n'est pas le moment approprié et ma venue risquerait d'alerter Astaroth, chose que je préfèrerais éviter pour le moment. Et puis, ça m'éviterais d'errer à l'aveugle dans cette curieuse contrée. A défaut d'avoir des informations sur le mal qui ronge ce village, j'y aurais gagné d'autres informations utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Astarté
Directeur des Lapi-Lazuli
Directeur des Lapi-Lazuli
avatar

Sexe : Masculin Messages : 65
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans ses appartements... ou en lieu calme.

Feuille de personnage
Race: Archange
Age: 1009
Métier: Directeur des Lapis/arbitre au royaume de la lumière

MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Ven 4 Déc - 19:15

L’archange avait finit par tourner les talons et rejoindre la sortie d’un pas normé. Lorsqu’il touche le pallier, son regard se porte sur le garde d’entrée.

« Bonne soirée… »

On lui répond d’un ton sec, telle la réplique faite à un ordre donné… un vrai comportement engagé. Astarté reporte son menton sur le dehors, le bruit et l’alcool se déversant plus loin à son dos, s’offrait à lui le calme, le froid et la pureté.
Ses bottes crissent légèrement en s’enfonçant dans la neige compacte, visant de son regard la jeune femme qui profite de la saison. Se détachant du bar de quelques mètres il cille lentement sans détourner l’attention de la demoiselle. Replaçant ses gants fins sur ses mains pâles, il entend déjà derrière lui le laquai qui prépare son cheval pour repartir.
Sans se détourner, il délit calmement ses lèvres et répond d’un ton doux :

« La question n’est pas de savoir si je peux aimer quelqu’un comme vous… »

Il détourne le regard à l’entrée d’une ombre dans son champ de vision. Et avant d’achever sa phrase, passe sa main contre la sangle de sa monture, pour la tenir à ses côtés. Remerciant le jeune garçon qui s’incline, il reporte le visage et l’attention sur Thenaga :

« Vous revoir sera inévitable si vous cherchez des informations que je convoite. Cependant, il serait fort aise pour ma survie que mon identité véritable ne soit pas dévoilée à la créature que vous cherchez. »

Le cheval gris souffle et ronfle, secouant l’échine et la crinière sous la neige qui s’y dépose.

« Pour ce qui est de la carte, je n’en ai pas.
Si vous voulez trouver l’endroit que vous cherchez, sortez de la ville par l’Est et emprunté le pont de pierres, après votre passage devant le cimetière. De là, s’entendront les plaines de Cairn. La route est assez longue à pied.
Au fond des montagnes arquées vous trouverez votre cité… »


Il se détourne lentement de la jeune femme, laissant un regard traîner sur la silhouette féminine qu’il s’apprête à quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   Ven 4 Déc - 19:36

Thénaga admira le cheval. Il était à l'image de son maître, doux, calme, et assez beau. Une belle bête.

- Je ne compte pas dévoiler votre identité. Je n'envisage même pas de révéler aux miens, ou à qui que ce soit d'autre, notre rencontre, notre sympathisation et le sujet de notre conversation. De votre côté, j'espère qu'il en sera de même. Je ne tiens pas à fournir des explications.

Elle sourit de plus belle. En cet instant, rien ne pouvait révéler que la jeune femme était une démone.

- Bah, ce n'est pas grave si vous n'avez pas de carte. Vos instructions me sont très utile. Et ne vous inquiétez pas, bien que je n'ai point de monture, j'ai les moyens de me déplacer vite. Par contre, je vous conseillerais de vite regagner votre logis, car la neige ne tardera pas à tomber plus fort. Je me demande même s'il n'y aura pas une petite tempête.

Elle s'éloigna de lui, le laissant monter sur son cheval. Elle s'avisa ensuite d'observer les alentours silencieux. Elle avait en tête encore sa déconvenue avec le Père Alexius et elle craignait que ce dernier ne lui tienne encore rigueur de son intrusion et de ses questionnements. Elle s'attendait à ce qu'il la fasse suivre.
C'était à ce moment là qu'elle convenue qu'elle avait été stupide et qu'elle avait agit avec maladresse.

- Je vous souhaite un bon retour, en espérant vous revoir bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ce qui découle d'une frustration...   

Revenir en haut Aller en bas
 

ce qui découle d'une frustration...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Le village :: Bars :: La taverne du voyageur -