CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Avana Cerebrindel Telrùnya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Avana
Apprenti
Apprenti
avatar

Sexe : Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 25/11/2009

Feuille de personnage
Race: Lycan
Age: 16 ans
Métier: Élève

MessageSujet: Avana Cerebrindel Telrùnya   Ven 27 Nov - 2:12

Nom: Cerebrindel Telrùnya

Prénom: Avana

Age: 16 ans

Surnom: Av...l'enfant de la marque....etc...( User de votre imagination )


Type (emploi): Élève

Race: Lycan

Apparence physique: Sous forme humaine, Avana ressemble à ce qu’elle est, une jeune adolescente; bien qu’il arrive souvent qu’on la prenne pour une adulte. Ses cheveux longs, légèrement ondulé dans les teintes caramel-miel aux reflets d’orées retombent doucement aux creux de son dos. Ses yeux sont complètement blancs, ce qui hypnotise en quelque sorte les gens qui la regardent de trop près. Outre les yeux, son visage est composé d’un nez fin et de grandes lèvres parfaites, bien rosés. Claire de nature, assez fine et svelte. Sachant depuis bien longtemps que ces courbes féminines, bien dessiner et très généreuse peuvent être un atout comme un défaut. Cependant, elle s’habille souvent qu’avec des vêtements léger et semi-transparent. Des robes produites qu’avec de la soie, de légère ficelle auquel elle peut se sentir à l’aise tout en étant certaine de ne rien déchirer lors de sa transformation.

Transformé, elle ressemble à un loup dont la robe se situe dans les teinte caramel-miel aux reflets d’orées comme ses cheveux lorsqu’elle est sous forme humaine. Son pelage à tendance à s’assombrir, pâlir ou s’éclaircir légèrement, mais surtout aux extrémités.…Son ossature lui permet de se mettre debout, mais elle préfère utiliser ses quatre pattes, et sa queue est plus touffue. Elle possède des crocs et les griffes assorties. Ses yeux prennent alors une teinte d’orée, cuivré ou dans les teintes rouge-oranges.


Caractère: Cette jeune adolescente se trouve être une personne assez imprévisible à la façon de penser très variable et bien à elle. À son habitude, elle est assez calme et réservé pour ne pas dire carrément indifférente au reste du monde. En effet, comme tout le monde, il peut lui arriver d’avoir soudainement envie de parler à des gens, de les ennuyer, de les provoquer ou tout simplement de les observer. Cependant, c'est une personne très dépendante. Il est dans sa nature de rester au côté de quelqu'un et de lui être dévouée sans perdre son intégrité. Elle n’aime pas la violence, et ne se bat que si elle y est contrainte, c’est-à-dire, quand sa vie ou la vie d’un être auquel elle tient est menacée. En règle générale, elle préfère fuir les ennuis. À son sens, ce n’est pas de la lâcheté, mais plutôt l’instinct de survie…Elle sait être très patiente et observatrice, ainsi, pouvant passer de longues heures au même endroit à regarder ce qu’il se passe autour d’elle, retenant tout ce qui se passe, le mémorisant avec une précision redoutable. Elle est assez discrète, préférant de loin l’anonymat à l’exubérance. Elle n’aime pas du tout se faire remarquer et évite autant que possibles les endroits pleins de monde, leur préférant la solitude d’un observatoire discret. Curieuse de tout part, elle aime apprendre et découvrir de nouvelles choses, peu importe le domaine. Elle est également des plus naïve, sa vie dans la forêt, loin des gens l’ayant en quelque sorte préservée de certaines choses de la vie.

Pouvoir:En tant que Lycan, Avana détient une force énorme et une rapidité assez impressionnante. Comme tous ceux de sa race, elle détient un sens de l’orientation en forêt lui procurant un net avantage pour l’attaque surprise. Elle peut voir des scènes du passé, présent ou futur et plus ou moins importantes. Cependant, elle ne contrôle pas ses visions. Il y arrive donc régulièrement de faire des cauchemars, de les obtenir en classe, dans la cour…Ce ne sont pas des choses auquel nous pouvons prévoir… Une chose dont elle devra apprendre éventuellement ( le contrôler ). Sa proximité et sa connaissance de la Nature lui ayant permis de découvrir des secrets vieux comme le monde, entre autre la régénération par la méditation avec l’emprunt des flux magiques et Silvestre habitant les plantes, lors de cette transe. Ses sens sont également sur développées (L’ouïe, la vue, l’odorat et le goûter). Parfois très désavantageux en combat.

Histoire:Leyla avait couvert son visage de ses longs cheveux noirs et observait silencieusement. C’était la première fois qu’elle entrait dans le teepee du shaman et l’atmosphère calme et cérémonial du lieu l’impressionnait grandement. Sur les quinze troncs blancs écorchés qui supportaient la structure de toilemans, crânes et plumes étaient suspendus, Sur le feu central bas et circulaire, l’homme avait posé une jatte de métal appuyée sur des pierres plates rougies par la chaleur. Le liquide gras et brunâtre qu’elle contenait se mit à frémir sous la chaleur irradiante, et des petites fumerolles aux odeurs de résines capiteuses s’élevèrent vers le sommet de la tente. Autour du feu, des branches de sapin fraîchement tressées tapissaient le sol, mêlant l’odeur dense du bois aux effluves de la préparation odorante. Leyla aurait voulu s’étendre sur ce lit de branches et s’abandonner au repos et aux rêves, pour purifier son corps épuisé et endolori par les deux jours qu’elle venait de passer.

Les cris de l’enfant déchirèrent l’air tiède du matin pendant qu’Awakme dit l’aigle pêcheur-, shaman de la tribu des Kenyatta constituer d’indiens et de Lycaon/ Loup-garou. Celui-ci terminait de le désemmaillotter. Leyla eut un geste vers sa fille, mais l’homme l’arrêta d’un geste lent de la main, sûr et sans réplique. Tête baissée, tapie dans la couverture tissée aux couleurs vives qu’il avait déposé sur ses épaules à son arrivée, la jeune femme recula, gardant les yeux fixés sur son bébé dénudé.

L’enfant libéré de ses langes protectrices se débattait et pleurait de frustration et d’inconfort, bien qu’étendu sur une peau d’ours à un mètre de la chaleur des braises. L’Homme-sorcier entreprit de dessiner les marques sacrées sur le petit corps émacié. Il s’arrêta soudain, les yeux plissés, observant une petite tache décolorée que l’enfant portait à l’épaule. Il y frotta de la sauge blanche comme pour conjurer le mauvais sort puis cracha par terre.

« Matchi Manito… »

La jeune mère étira le cou pour voir ce qui avait provoqué une telle réaction chez l’Ancien. L’empreinte que le shaman avait vue sur la peau de son enfant était-elle un mauvais présage venu des Esprits…?

Tout son attention se reporta sur le visage buriné d’Awakme pour tenter d’y suivre ses pensées. Pouvait-elle influencer le jugement de l’Homme-Sorcier?
Les douleurs de l’enfantement l’avaient surprise en plein bois, alors qu’elle s’était éloignée du campement pour aller chercher de la nourriture fraîche. Elle avait donné naissance seule, dans le sang et dans les cris et, épuisée, l’enfant glouton attaché à son sein, elle avait déliré pendant plusieurs heures. Le corps brisé par le déchirement de l’accouchement, des hommes du clan l’avaient trouvée deux jours plus tard et ramenée au village. Les femmes l’avaient conduite jusqu’au shaman après l’avoir lavée et enveloppée l’enfant dans des lambeaux de peau crue. Déjà, elle sentait bien qu’il y avait quelque chose d’important dans cette enfant et aussi craignait-elle qu’Awakme fasse porter à sa fille cette tache dès sa naissance. Lorsqu’elle à donner vie, elle avait ressenti que les Esprits l’accueillaient et lui permettaient de reprendre ses forces à même la vie des troncs ancestraux et des créatures qui l’environnaient. Elle se sentait protégée, elle et sa fille, en profonde communication avec la terre-mère qui avait été témoin de cet acte de vie.

N’avait-elle pas cru voir un loup veiller sur eux au cœur de la nuit, alors que les songes la transportaient sur ses ailes?

Le Sorcier avait recouvert l’enfant et secouait un hochet fait de feuilles de maïs tressées au-dessus de sa tête. L’encens de sauge blanche fumait dans une coquille d’ormeau et Leyla se souvint des paroles de sa grand-mère, alors qu’enfant elle l’entendait parler des rites de la tribu. Il était dit que les Esprits des quatre directions étaient présents chaque fois que des herbes étaient brûlées de cette façon : L’esprit de la Terre représenté par les feuilles, racines ou écorces, l’Esprit du Feu par les braises incandescentes, l’Esprit de l’Air dans les vapeurs purifiantes de la fumigation et l’Esprit de l’Eau dans le coquillage moiré, réceptacle de l’offrande. Ainsi entouré des quatre gardiens, Manitou se présentait dans toute sa sagesse, Père-Esprit puissant et juste.

Awakme décrocha d’une des pôles des bois dressés une longue plume d’aigle décorée de lacets perlés. Il dirigea la fumée sur la petite et traça des signes dans l’air au-dessus de sa tête. Cela fait, il regarda longuement Leyla, qui baissa les yeux de terreur et de respect mêlé.

« …Accueille ta fille, Leyla…Accueille Avana. Cette enfant est une élue, choisi, pour réaliser un grand changement à Cairn. Elle sera la seule à pouvoir combattre quelque chose ou quelqu’un, s’il y arrive un grand désastre. C’est-à-dire s’il prend le chemin des Ténèbres…Elle détient un grand savoir, une puissance inégalée dont elle ne connaît pas encore…Cette enfant sera de la même race que toi, mais plus fort. C’est-à-dire un Lycan. Donc, plus âgée, instinctivement, elle pourra ce contrôlé et se métamorphoser de la forme qu’elle désir ( en loup ) quand elle le voudra sans aucune difficulté apparente. Le destin est entre ces mains…Maintenant, elle a un grand devoir à accomplir, nous comptons sur elle, car elle leur seul espoir. »

Elle effleura un instant la joue douce du bébé qui sembla la fixer, soudain calmé, de ses yeux blancs. Ainsi l’Homme-Sorcier avait choisi de faire porter à l’enfant cette terrible charge. Une bouffée de tristesse étouffa Leyla mais elle eut le courage de fixer le shaman dans les yeux. Elle s’entendit dire, d’une voix ferme et détaché :

« …Manitou l’aidera à réaliser ce destin… »

En sortant du teepee, collant sur son sein Avana, elle sut que le destin de l’enfant était tracé.

***


Les jours de ses 16 ans, ont lui avaient tout simplement annoncé qu’il était maintenant venu le temps d’aller étudier à Cairn comme tous les autres enfants le faisaient. Elle était nouvelle et ne connaissait personne. À son arrivé, on lui fit faire une visite de l’endroit, mais heureusement elle ne fut pas très longue puisqu’elle déclara être bien fatiguée et vouloir se reposée. On la conduit donc à son dortoir. Elle ôta ses vêtements, elle vit que le ciel pâlissait à l’Est. * La nuit lentement se déshabille *, pensa-t-elle dans un sourire. Elle tira les rideaux et se mit au lit.

Un hurlement déchira le silence. Un cri terrifiant. Avana se réveilla en sursaut. La nuit était tombée.

Elle bondit hors de son lit, courut jusqu’à la porte. Qui était-ce? Elle entrebâilla la porte. Un fantôme, la petite fille du couloir…Elle avait cessé sa course interminable dans les étages. Elle se tenait désormais raide, immobile, une expression d’effroi sur le visage, les yeux fixés sur quelque chose. Avana se dirigea vers elle.

- Qu’y a-t-il? Demanda-t-elle.

Le fantôme ne pouvait pas la voir, mais il lui sembla qu’elle la regardait droit dans les yeux. La fillette poussa alors un nouveau hurlement. Puis elle tourna sur ses talons et s’enfuit à toutes jambes dans l’escalier, les cheveux flottant derrière elle dans sa course. Avana lui emboîta le pas. Elle se dirigeait vers les fenêtres et la tapisserie, puis disparut, comme si elle avait traversé le mur. Avana derrière elle, tendit le bras, toucha la licorne, sentit un espace vide sous la toile. Là, un passage. Saisissant l’occasion qui s’offrait à elle, Avana avança…

Durant de longues minutes, le noir fut total. Elle était littéralement absorbée par l’obscurité. Un froid intense, le sol qui se dérobait sous ses pieds. Combien de temps, entre un battement de cœur et le suivant? Jusqu’ou le sang coule-t-il, dans l’écart qui sépare deux coups de masse aux creux de la poitrine? Les étoiles vibraient dans un bruit de tambour. La nuit défilait.
Soudain de la lumière. Sa force implacable l’écrasa. Elle trébucha, chancelante, contre des étagères, reprit appui, dos contre le mur, se couvrant le visage des mains. Elle n’avait pas l’habitude…cet incendie de lumière, cette chaleur…

Lentement, ses yeux s’accommodèrent. Elle osa un regard à travers la fente de ses doigts, comme l’avait fait le fantôme trichant à cache-cache. Un tel flot de couleurs, crues, douloureuses. Elle se trouvait dans la bibliothèque, près des sections interdites aux élèves. Avana baissa les bras, regarda ses mains. La lumière, mauvaise, découpait petite ligne de ses veines sous la peau. Le soleil tapait comme une masse. Ne pouvant lever les yeux vers la fenêtre, elle se glissa le long des murs jusqu’à la porte. La bibliothèque était belle et bien différente. Les livres brillaient, neufs, le plancher ciré luisait. Sur un bureau, des livres ouverts, lettres et papiers. La pièce semblait habitée- vivante…Mais soudainement, elle prit conscience que des événements étranges se passaient dans cette salle…


Remarque?:Elle a besoin d'un protecteur!

Où avez vous connu le forum?:Par Jack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack
Fondateur
Fondateur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 913
Date d'inscription : 23/04/2009
Localisation : De Daimos à Cairn

Feuille de personnage
Race: Demi démon
Age: 21 ans
Métier: Elève citrine 2ème année

MessageSujet: Re: Avana Cerebrindel Telrùnya   Ven 4 Déc - 18:44

Bon alors fiche acceptée mais pour ce qui est de tes prévisions futures => pas de solutions faciles ^.^
-Genre je suis dans un situation délicate et je vois soudainement que l'avenir me sauvera la peau ^^ -j'pense que pour tes visions se sera en grande partie le narrateur qui te les provoquera.

Bienvenue sur Cairn!

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cairn.forumsactifs.com
 

Avana Cerebrindel Telrùnya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Accueil :: Fiches de présentation -