CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Auteur Message
Eloise
Journaliste
Journaliste
avatar

Sexe : Féminin Messages : 231
Date d'inscription : 07/05/2009

Feuille de personnage
Race: humaine
Age: 20
Métier: journaliste

MessageSujet: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Mer 28 Oct - 19:45

Eloïse, après avoir passée la journée à déambuler dans les couloirs de Cairn à la recherche des professeurs pour une interview, avait décidé de s’octroyer un peu de repos. Elle avait troqué sa jupe droite de tailleur contre une paire de jeans et un tee-shirt choisis avec soin. Sa veste sur un bras et son sac à main à l’épaule, elle descendait le chemin vers la ville. Machinalement tout en faisant son chemin, elle libéra ses cheveux longs qui furent soulevés par une brise parfumée de Zéphyr. Cela l’amusa un peu et la fit sourire.

Elle arriva aux portes de la ville. Ce qu’elle cherchait c’était un bar, un bar agréable avec une bonne ambiance et du Martini. Au bout de quelques minutes, après s’être engagée dans une petite ruelle, elle termina son excursion devant une taverne étincelante. Les lueurs des éclairages se projetaient à l’extérieur, faisant danser les ombres sur les pavés. A chaque sortie de clients on entendait des éclats de voix et le tumulte des habitués résonnés dans le passage. Eloïse resta un instant devant le bar, sur le pas de la porte puis leva les yeux pour les poser sur l’enseigne de bois vermoulu. Il y était écrit : Le chat noir.
Elle entra et découvrit avec ravissement que l’ambiance était plutôt cosy. En face de l’entré, il y avait le bar qui suivait le mur de la salle battit en L. Au fond de la pièce, un pianiste faisant son numéro entouré de demoiselles soupirantes. Certes cet homme était très beau mais surtout douée. Des mains légères effleurant le clavier et une voix profondément envoutante venaient raconter l’histoire dramatique d’un amour impossible.

Eloïse contourna les clients bruyant installé près de l’entrée, pour allez s’accoudé au bout du bar le plus proche du piano. Elle s’installa et lorsque le serveur s’approcha elle l’interpella du regard et lui commanda un martini.

« Pourrais-je avoir un Martini s’il vous plait ? Avec de la glace ! »

Elle le remercia par un sourire charmeur puis détourna le regard sur le pianiste qui avait quelque chose de… surnaturel. Un frisson lui parcouru la colonne et elle frémit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Sam 7 Nov - 3:05

suite de => Debut

L’âtre du jour se laissait à nouveau submerger par les opacités de la nuit, à l’heure qui s’avançait inlassablement.
Les lumières du village s’éclairent déjà, sous la luminosité décroissante à l’ombre des montagnes naissantes. Nero avait retroussé une narine à la réflexion de Aion… tutoyer ou vouvoyer !? Pfff… quel différence ça pouvait faire ! Y’avait tellement de formalité et autres qu’il ne savait plus quoi en faire… En venir au fait ce n’était pas faire de la fioriture à l’oral. Se faire comprendre c’était déjà pas mal :

« Bah ça dépend… j’vous tutoie des fois, et j’te parle quand ça vient comme ça… faut pas chercher on me l’a toujours reproché. Ca doit être un instant d’hésitation, mais à un moment j’vous tutoierais comme les autres.»

Les mains dans les poches, il ne quitte pas les toitures qui se rapprochent et bientôt les premières ruelles pavées s’étalonnent sous leurs pas. Quelques villageois croisent leurs routes et certains saluent brièvement Nero, pour le connaître aussi furtivement que le geste de la main qui lui est rendu. Il a sa réputation, mais ici c’est Ortak le chef… alors Nero bah… lui c’est le chef de la forêt noire et il en est satisfait. De toute façon, à chaque fois qu’il croise la route de cette imbécile en armure c’est pour se faire jeter, alors bon !
Lui il vit sa vie sans strass et paillettes, contrairement à l’autre empaffé dragueur et mal luné ! Chacun sa voie comme on dit, sauf que lui il se fait pourrir… et répliquer contre lui c’est se mettre à dos le village et donc ! Le ‘barman’… Hors de question de perdre sa boisson de vue ! Il l’avait déjà quittée assez longtemps.

Menant Aion devant le bar en lui indiquant la route il ajoute :

« Bon bah voilà, ici c’est la grande place, là bas… l’église… y’a des commerces un peu partout et si vous cherchez bien vous trouverez tout ce qu’il vous faut. En bref, le plus intéressant c’est devant moi… » Puisqu’il présente le tout dos à la place principale « voilà le bar… »

Il fait quelques pas en avant puis se stoppe pour laisse Aion reprendre la marche, puisqu’apparemment prendre la tête lui tenait à cœur.
Agitant légèrement son visage de gauche à droite, il prend sa suite et appel le tavernier :

« Hey Roger ! »

Ce qui ne manque pas de faire se redresser de derrière son bar le dit Roger en question.

« Nero !... ça fais pas deux jours que j’t’ai pas vu dans les caniveaux que tu remet déjà ça ? »

« heu… ouais… j’t’amène un nouveau… » Place sa main sur le côté de ses lèvres « Il est un peu timide fait pas gaffe… hey hop tu nous met deux wiski sans fioriture pour l’apéro déjà hein… »

Nero inspire bruillement pour marquer une gêne oditive sur un son de piano. Se redressant de son bar il observe l'oiseau sur scène:

"C'est quoi ça...."

"Ce soir c'est soirée spéciale... on lance quelques artistes..."

"Tssss... tu vas perdre de la poche avec des idiots pareils."

Le regard de Nero sillonne la pièce et roule une seconde sur une silhouette féminine qu'il pense reconnaitre sans en être vraiment certain... il préfère alors reporter son attention sur le dit Aion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Sam 7 Nov - 18:02

*Hésitation. Voila qui est facheux. il est préférable de savoir ce que l'on veux une fois pour toute.

Cet homme est étrange. Je ressent ce coté sombre, mais toutes ces émotions démontres un coté humain propre.


Interessant...

c'est jack qui aurait été heureux de le rencontrer.*

Ne répliquant pas au paroles de Nero, Aion jeta un regard rapide autour de lui. Cette ville semblait être comme les autres. Rien d'extraordinaire a première vu.
Tant mieux, Aion comptait rester discret.

Il regarda ensuite Nero partir dans un bar: " Le chat noir "

* Amusant, peut être un signe*

Ilentra et écoutant Nero passé commande il lui dit calmement :

" Je ne bois que de l'eau. "

La phrase semblait simple, mais on comprenait avec son air inexpressif qu'il était inutile de monnayé un autre alcool.

Aion n'aimait pas beaucoup les bar ; peuplé, bruyant, parsemé d'imbécile.
Nero semblait souvent venir ici, apres tout cela semble normal, quoique meilleure place pour entendre tout et rien.


Le son du pianiste attira le regard d'Aion qui sous cette musique enivrante ... resta inexpressif bien evidemment.
En revanche son oeil rouge repéra cette étrange femme.

Il ferma les yeux un instant. Un flash.

* Qui est elle ? L'ais je deja rencontré? Ou étais ce dans un dossier ? *

Encore un peu de temps en se forçant a réflechir puis il se souvint d'une chose.

* il me semble que ... si je ne me trompe pas*

" IEMM "
Revenir en haut Aller en bas
Eloise
Journaliste
Journaliste
avatar

Sexe : Féminin Messages : 231
Date d'inscription : 07/05/2009

Feuille de personnage
Race: humaine
Age: 20
Métier: journaliste

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 1:33

Eloïse attendait son verre et jeta ses longs cheveux en arrière, les replaçant derrière une oreille pour se dégager la vue. Zéphyr ne pouvant se manifester ici par prudence, elle était contrainte de s’occuper elle-même de sa chevelure. Le serveur lui apporta son martini et elle se retourna afin de le remercier.

« Merci ! »

« Mais je vous en prie ! »

Elle lui adressa un sourire faussement timide puis prit une gorgée de son breuvage. Tout en faisant cela, elle retourna machinalement son corps et son regard vers l’entrée du bar, là où les personnes les plus bruyantes siégeaient. Il y avait beaucoup de monde et de bruits, elle n’avait pas repéré les deux hommes du premier coup mais le mot « IEMM » capta en un instant son attention.

Sa réflexion se mit en route rapidement, les questions « Qui ? Où ? Et pourquoi ? » vinrent s’imposer d’elles mêmes. Elle resta un instant son verre porté à la bouche et les yeux rivés sur la clientèle.

* Qui me connaît et connait l’IEMM ici, surtout dans ce village…*

Elle reconnu Aion dans son champ de vision en un instant, un personnage tel que lui ne passait pas vraiment inaperçu dans le décor. Elle pâlit un instant lorsqu’elle aperçut à ses cotés Nero. Se souvenant de sa première rencontre, un frisson lui parcouru l’échine et ce n’était pas un frisson de plaisir contrairement à celui qu’elle avait eu un moment avant via la mélodie du pianiste. Elle qui avait une peur plus ou moins rationnelle des vampires.

* Je risque quoi là ? *

Eloise ne connaissait pas vraiment Aion, seul sa réputation le précédait. A Daimos, c’était un homme placide, sans expression, tout comme à l’instant et reconnu pour son hypothétique torture mentale. Elle ne pouvait rien affirmé d’elle-même puisque ces informations circulaient à l’époque de Daimos par les cancans de Dragonoirs, les bêtes noires de Daimos pourrait-on dire. Par contre elle connaissait la nature de Nero et cela l’empêchait presque de fonctionner rationnellement.

*…*

Face à la situation, elle ne fit rien laissant l’initiative à l’autre partie et se rassurant qu’il y ait beaucoup de monde ici. De toute façon que pouvait-elle craindre ? C’est la question qu’elle se posait là.

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 4:03

Le vampire s’accoude d’un bras sur le comptoir en penchant son corps contre ce dernier, tourné vers Aion et dos au pianiste qui lui casse plus les oreilles qu’autre chose. A la réponse de l’étranger concernant la boisson, il agrandit le regard et tourne le menton vers le tavernier. Revenu d’un service de martini il s’immobilise sous la commande modifiée. Aussi béat que Nero, c’est le vampire qui bougera le premier :

« Heu… bon bah heu… deux whiskys et un verre d’eau… j’boirais pour toi. »

Figé par la présence que dégageait ‘l’ami’ de son plus fidèle client, le barman sent la fièvre lui monter sous un malaise étrange. Sur le coup, il ne se permet pas de réprimander en répondant son ‘j’ai pas’ habituel d’un ton sec et neutre…

«…Hey un verre d’eau et deux whiskys purs… »

Nero pince ses lèvres et se redresse face au bar pour prendre son premier breuvage :

« Bon bah… santée… »

Un peu septique, il boit une première gorgée et manque de s’étouffer quelques secondes plus tard au seul mot prononcé par son ‘compagnon’. Le verre d’eau est servi et Nero se retourne vers lui, un air exagéré d’incompréhension prônant sur son visage :

« IE-quoi ?... »

Le regard qu’avait porté Aion plus tôt lui fait rediriger le corps et l’attention. Il sillonne la salle et retombe sur la silhouette qu’il pensait connaître mais n’avait pas identifiée.
Un frisson lui remonte brusquement l’échine à l’identification de la demoiselle en question. L’échine raidie, le menton redressé et les épaules basses, il se détourne du bar et passe derrière Aion pour s’y accouder de nouveau avec mollesse et accablement :

« Bordel, c’est mon jour… »

Tendant le bras devant l’étranger, pour reprendre son verre, il boit encore et marmonne. Roger se penche discrètement vers Nero, qui semble prôner sa pause fétiche lorsque Ortak ou un soucis se présente au bar pour lui.
Le bras en travers du comptoir le soutient, il voûte l’échine vers son verre et garde le nez dedans.

« Dis Nero… pas de bagarre comme la dernière fois… Si t’as un soucis tu le règle dehors… J’te laisse porter tes armes ici, c’est pas pour que tu t’en serve sans raison logique… enfin… on s’comprend. Surtout avec un coup dans le pif… »

Nero gronde au fond de son verre et répond :

« Mouiii… »

Il se redresse en inspirant profondément et manque de mettre une tape dans le dos d’Aion… Décidément, le malaise fait naître en lui quelques actes inconsidérés mais heureusement, il se retient à temps et resserre le poing et les crocs en même temps pour ajouter :

« Bon bah… j’aime pas le pianiste… j’finis mon verre en deux gorgées et je sors… »

*ça va être dure…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 16:48

Aion prit le verre d'eau d'un geste lent et le porta a ces levres.


" Merci."

Puis il regarda Eloise avoir un certain malaise. Normal , Aion avait l'habitude de ce genre de réaction mais , étrangement, ce malaise venait d'une autre personne.

Aion tourna légèrement son regard vers Nero.

* ??? *

Malaise qui se retrouva réciproque une fois que Nero regarda la demoiselle, et au vu de la réflexion du barman. Nero semblait avoir prit la décision de sortir un fois son verre fini. Tant mieux.

" Tres bien jeune homme. Je vous remercie de m'avoir accompagné jusqu'ici. Nous seront peut être amené a nous rencontrez une prochaine fois."

Aion ne savait pas ce que ferais Nero une fois dehors, mais apparemment il avait supposé que ce dernier partirais.

Aion s'avança vers Eloise, sa cape masquant ces jambes, on pouvait croire qu'il glissait sur le sol. Un peu comme un fantôme.
Une fois un niveau de la demoiselle, il lui dit tout bas :

" Je vous convie à ma table très chère, cela ne vous prendra que quelques minutes "

Puis Aion s'avança vers une table dans le coin du bar.

Évidemment, aucune table n'était libre.
Ainsi Aion se retrouva face a 3 lourdaud buvant leur 5 ou 6eme bouteilles.

" Messieurs"

Cette voix inexpressive avait coupé la bonne ambiance qu'avait ces personnes. Bien qu'ivre, l'un d'eux s'arreta net en plein eclat de rire

" HAHAHAHA... Hey! " se retourna " Tu te prends pour qui pour... " Regardant l'œil de Aion.


" Messieurs, le comptoir du bar semble plus propre que cette table."

Coupé dans sa phrase, le premier des compères dit avec nervosité :

" Que quoi ?"

La pupille d'Aion tourna.

"Regarder par vous même"

Déjà mal a l'aise, le pauvre bougre se retourna, puis poussa un crie de surprise, suivie par ces compagnons.

" Hey !! mais cette table est dégueulasse. Venez les gars on va au comptoir."

Levant leur verre.

" OUAIS "

Ainsi ces hommes se levèrent, puis avec une énorme inquiétude et malgré leur taux d'alcoolémie, il remercièrent Aion.

Une fois arrivé au bar l'un deux s'écria aux barman :

" Hey Roger,depuis quand les blattes ont envahit ton bar "

Le barman s'étira un peu afin de voir la table du fond.... Rien. ces hommes était même venu sans prendre leur bouteille.

" T'as encore bu un coup de trop toi! "

" Justement, tu fais bien d 'en parlé, remet nous une tite bouteille. "


Quand a Aion, il posa son verre sur la table et tira une chaise en regardant Eloise.
Revenir en haut Aller en bas
Eloise
Journaliste
Journaliste
avatar

Sexe : Féminin Messages : 231
Date d'inscription : 07/05/2009

Feuille de personnage
Race: humaine
Age: 20
Métier: journaliste

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 17:18

Eloïse avait toujours son verre à la main et finit par le poser. Elle observa Nero et la réaction de celui-ci la mit un peu plus à l’aise. Voir qu’il changea de place et se ratatina au bar, elle ne s’en redressa que plus, le dos bien droit adoptant une attitude brave, mais seulement en façade.

Elle lança un regard fier vers Nero, fidèle à elle-même mais il disparut assez vite lorsque l’énigmatique Aion s’approcha d’elle. Plus il s’approchait et plus son cœur vacillait, laissant place à une appréhension plus grande. Elle ne se sentait pas menacé directement, mais la peur, l’aura de l’homme s’insinuait en elle.

Elle régula son souffle, tenta de respirer calmement et d’éloigner toutes ces pensées sombres qui venaient à elle.

Lorsqu’il l’invita elle en fut légèrement surprise, elle aurait aimé refusé mais sentait bien qu’elle ne pouvait pas. Aussi elle se décida donc à le suivre. Elle prit son verre de martini sans dire un mot et s’avança. Le spectacle qu’Aion et les soulards du bar lui offrirent ne la rassura pas. La réaction des poivrots lui fit comprendre que les rumeurs sur Aion à l’époque de Daimos étaient fondées, ce qui ne la rassura pas particulièrement.

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 18:07

Nero restait à moitié effondré sur le comptoir au plus loin d’Eloise, comme si ça pouvait le cacher d’elle. Il laissa Aion entre lui et elle jusqu’à ce que ce dernier réagisse.
Le vampire ne se redresse pas tout de suite aux propos de l’étranger et détourne le regard sur lui, lorsqu’il le remercie :

« Pas d’quoi… »

Le vampire relève son nez de son verre et reboit une lampée, l’un de ses bras toujours replié contre lui et en travers du comptoir, il détourne le menton vers son locuteur. Il observe avec curiosité Aion se déplacer et… hu ?...
Le regard de Nero se fige brusquement lorsqu’il le voit s’avancer de Eloise et lui échanger quelques propos.

« C’est quoi s’bordel… J’croyais que ce mec connaissait perso… Ha merde ! Une daimosiènne ? »

Son regard frisonne un instant, puis les suit d’un œil stupéfait, sentant son corps se ramollir lentement. Lorsque le ‘couple’ se présente à une table, il observe le petit numéro et délit ses lèvres sous l’incompréhension qui se déroule devant lui, quelques mètres plus loin au milieu de l’ambiance festive général. Une bulle de silence s’établis dans son esprit… il ne voit plus que ces deux là. Il ne prend même plus garde aux poches qui viennent de se faire dégager gentiment… et qui sait, que les poches ici ne sont vraiment pas conciliantes !
De trois quarres au bar, il reste béat avec son bug cervical, jusqu’à ce que l’une des poches de retour au comptoir le reconnaisse et lui envoi une bonne tape dans le dos à lui en décrocher les poumons :

« Neroooo ! Et bah que v’là ti pas notre guerrier sauveur pourfendeur de la bête ! Et il est où ton trophée !
- On a pas oublié ta déclaration du soir passé ! »

Les autres de la bande se regroupent autour de lui et lui bouche la vue :

« Alors mon gars… on reboit à la santé de la bête ? hahaha ! »

Nero secoue le visage et observe comme sortit d’un mauvais rêve les trois connaissances du bar :

« Ha !... heu… ouais !... je… J’l’aurais ! »

« Bah… Ortak ce matin a fait son petit numéro.
-Hein ?
-Il a regroupé le village autour de lui sur la grande place… Bah dit toi qu’il l’a eu ta bestiole Bwahaha. »

Nero laisse tomber son verre sur le sol, le parquet sale s’imbibe du liquide alcoolisé. Le temps s’arrête à nouveau et souffle de sa voix en reste sans force :

« Que… quoi ?... C’est… impossible !
- Et si ! Et c’est pour ça qu’on reboit mais cette fois pour fêter notre liberté ! »

Nero tente de les repousser mais on le tient aux bras :

« Allons vient avec nous Nero !
-Lachez-moi ! C’est impossible je vous dis !
-Et pourquoi donc… tu n’acceptes pas la défaite ? »

Sans voix, il bégaye et fronce soudainement les sourcils :

« Je veux la voir… Je veux voir sa dépouille et là j’en jugerais par moi-même !
-Laisse tomber le char est partie se matin, pour amener le corps du diable à Rome.
-Hein ?... ha… haha… hahahaha !!
-Pourquoi tu te marre c’est sérieux !
-Hahahahahah »

Plié en deux le vampire se retient sur ses genoux et tente de parler :

« Et vous l’avez vu ? hahah… la bête il vous la montré j’espère hahahaha ! »

Les trois hommes ivres se regardent tour à tour avec un air décontenancé :

« Bah… on doute pas du chef des gardes chasse et de la sainte présence de notre Père. Et il nous a montrer ça tête… c’était vraiment le diable, j’avais jamais rien vu de pareil. »

Nero déglutit lentement alors que Roger passe devant eux avec un balai en ronchonnant:

« Z’êtes pas sérieux les gars, arrêtez de casser mes verres ! »

« Mais… »

Nero fait mine d’accepter mais au fond de lui il sait que la bête n’est pas morte… il le sais. Les traces au cimetière ne mentent pas. Ortak aura bien empaillé son coup cette fois. Le regard noir il tourne le dos aux ivrognes qui se place à ses côtés :

« Allez ! Boit avec nous…
-mouais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 18:21

Eloise s'installa, alors qu'une grande discussion semblait éclore au sein du comptoir.

Tant mieux, Ce bruit masquera la discussion ente ces deux la.

" Je vous en prie"

Aion poussa la chaise pour accompagné Eloise, puis alla a la sienne.
Une fois assit,il ajouta :

" Apres votre boisson, vous prendrez bien un verre de ..."

Aion attrapa la bouteille " Vin rouge de table"

" FInalement non. "

il posa la bouteille dans un coin contre un mur.

Aion bu une gorgée de son verre d'eau, puis dit :

" Je ne me rappelle pas vous avoir rencontrer, cependant, vous avez du entendre parlez de moi etant donné que je dirigeais une certaine école, il fût un temps."

Allant droit un but afin d'éviter de trop rester en ce lieu :

" Il faut que je rencontre votre directeur."
Revenir en haut Aller en bas
Eloise
Journaliste
Journaliste
avatar

Sexe : Féminin Messages : 231
Date d'inscription : 07/05/2009

Feuille de personnage
Race: humaine
Age: 20
Métier: journaliste

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 18:43

Eloïse pris une gorgée de martini pour se donné du courage et eu bien du mal à l’avaler. Aion lui proposa du vin rouge de table. Une horreur, de la piquette qu’elle se serait refusé à boire si ce n’était pas Aion qui l’avait proposé. Heureusement il laissa tomber sa proposition pour parler franchement et sans détour.

Cette entré en matière un peu abrupte ne la mit pas plus à l’aide, une fois de plus. Décidément elle sentait bien qu’elle n’était pas à la bonne place.

Ce qu’il lui annonça la fit grimacé, ce qui ne pu passer inaperçu pour un observateur comme Aion. Sa situation à Cairn et l’IEMM était particulière, les deux étaient en lien et l’IEMM est plutôt du genre hautement sélectif et hautement intéressé sur les écoles de magie. Des fois qu’en plus on pourrait récupérer de bons éléments pour l’armée de l’IEMM. Il souhaitait rencontrer son directeur… Mais lequel de directeur. Eloïse plissa les yeux exprimant son incompréhension puis délia les lèvres faisant attention à la façon dont elle allait.

« Oui je me souviens plus ou moins de vous… Mais pourriez vous préciser à qui vous pensez en tant que Directeur ? Cairn ou l’IEMM ? »

Eloïse sentait bien qu’il fallait qu’elle soit prudente et elle ne savait même pas ce qu’Aion était venu faire ici.

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 19:05

Nero choppe son second verre et ne se prive pas d’accepter la bouteille que lui offre ses trois connaissances, visiblement enjouées de s’être faites aveugler par l’armure et les groupies d’Ortak… Grommelant pour lui-même, il boit calmement en fixant le vide devant lui, pendant que ses potes se saoulent à ses côtés.
Dos à la table qu’Eloise occupe avec l’étranger quelques mètres plus loin, il détourne légèrement le visage et reporte un œil sur eux, entre deux passages de silhouettes floues. De quoi pouvaient-ils bien parler… et merde qu’est-ce qu’il foutait encore là !
Nero redresse l’échine et bois son verre d’une traite avant de passer le revers de sa main sur ses lèvres et de se tourner vers la sortie :

« Ho Nero ! T’oublis encore de payer ! »

Ha… loupé… Roger était de surveillance et là, il ne l’avait pas fait exprès. L’esprit trop occupé il s’était détourner sans même y penser. Les sourcils froncé il se retourne vers le tavernier et lui donne son argent, avant de porter un regard sur les trois ivrognes qui se tournent vers lui, l’air surpris :

« Mais… tu vas ou… »

Nero dévisage celui qui lui parle et répond :

« J’attend dehors. »

Il tourne les talons et sous le regard décontenancé de ses 'compagnons' et passe la porte d’un pas lourd, l’échine droite, marquant un léger arrêt lorsque la table des deux compères lui passe au flanc, à quelques mètres. Une fois le parvis dépassé, il s’assoit sur un banc en pierre et se roule une cigarette…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Dim 8 Nov - 20:46

Aion regarda Eloise puis finit son verre d'eau d'un trait comme si il voulait en finir d'être dans un endroit aussi inadmissible selon ces gout.

" IEMM bien sur. mais Peu importe, informer votre supérieur. Je veux le rencontrer au plus tôt. Nous avons a parlé de choses sérieuse dont les élèves n'ont pas mettre leur bout de nez."

Aion se leva, l'ambiance de cette endroit le répugnait. IL fallait qu'il sorte.

" Dites lui de me rejoindre demain matin à l'hotel de ville."

Aion entreprit de partir puis se retournant, il ajouta :

" Bonne soirée "

Ces deux mots qui signifiait plus qu'il la retrouverai si jamais personne ne venait demain.
Aion sorti.

" Quelle decadence "

Il regarda devant lui et vit Nero.

" Encore la ! "

Aion glissa jusqu'a Nero.

" Alors votre chien fut tuer par un autre que vous? Possible ?"
Revenir en haut Aller en bas
Eloise
Journaliste
Journaliste
avatar

Sexe : Féminin Messages : 231
Date d'inscription : 07/05/2009

Feuille de personnage
Race: humaine
Age: 20
Métier: journaliste

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 0:08

Eloïse resta pantoise. Elle ne s’attendait pas à ce qu’Aion lui dise une telle chose et lui donne un ordre qui plus est. Elle regarda l’homme se lever et partir sans dire un mot. Elle termina son martini rapidement et fila payer son verre.

Elle se demandait bien comment elle allait réussir à mener cette requête à bien… En même temps il lui avait dit textuellement : « Dites lui de me rejoindre demain matin à l'hotel de ville ».

Comme si Kortal allait se déplacer lui-même, et cela pour un lendemain. Eloïse se sentait faiblir un instant. Elle n’avait pas su se contenir face à Aion et s’en mordait les doigts, l’avoir laisser filé sans d’autres explications tout simplement à cause de la peur. Ce n’tait pas digne d’elle.

Elle sortit du bar d’un pas décidé cherchant dans son sac son téléphone.

...~oOo~...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 1:43

Au milieu de la foule qui s’avance sur la grande place et sur les pavés gris et froids, Nero jette un coup d’œil de temps en temps à l’entrée du bar, face à lui.
Assit sur un banc circulaire d’où s’élève au centre un platane dénudé, il croise les jambes et roule lentement sa cigarette, avant de ranger son tabac et de porter le filtre à ses lèvres. Les allumettes de sorties, il abaisse le regard sur ce qu’il fait.
Et lorsqu’il redresse ses iris claires, c’est pour confirmer visuellement le malaise qui refait poids sur son être, tel un aimant peu en repousser un autre.
Aux vues d’Aion, il répond en recrachant sa première bouffée de fumée :

« Impossible… »

Le regard plissé, il penche légèrement son buste sur le côté, pour voir une demoiselle sortir rapidement :

« Vous lui avez mis un râteau pour qu’elle se tire comme ça ?... J’savais pas que vous vous faisiez de l’œil en fait, vous auriez du m’le dire…
J’t’aurais arrangé le coup. »


Il hausse un sourcil et se redresse face à l’étranger. Reprenant sa cigarette en main il ajoute :

« On peut pas tuer la bête comme ça. Ce n’est pas un loup… ou un ours. C’est mon chien d’abord… et je ne laisserai pas Ortak le dresser à ma place. Il profite de son silence pour crier victoire auprès de ses groupies favorites… »

Prenant un air chanté pour théâtraliser la scène, au moins autant qu’Ortak peut le faire. Redevenu brusquement plus sérieux il reprend :

« C’est quoi l’IEMM… vous la connaissez d’où celle là… »

Et pour sûr il avait déjà eu à faire avec elle aux écuries et dans le hall… Voyons… la curiosité de savoir qui elle pouvait bien être le titillait, mais lui demander en face lui vaudrait certainement quelques baffes, ou peut-être que c’est la flemme ?

« J’croyais que vous étiez venu en extraterrestre ici. Enfin… a en voir sa réaction c’est p’être vraiment l’cas… vous cachez un truc sous votre robe ?»

Il se penche en faisant mine de chercher, mais il n’était pas sérieux pour un sou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 17:00

* Un râteau ? QU'est ce qu'un ustensile pareil viens faire dans cette histoire ? *

Aion passa sur ce qui semblait être un mot de ce village, ou alors de cette jeunesse.
Mais à peine Eloise y mit le pied hors du bar que l’œil d’Aion la suivit puis discrètement, son ombre prit la relève.

Ainsi, il allait enfin savoir ou se postait l’IEMM et avancer dans ces recherches.

Cependant son regard resta quelque peu intrigué sur Nero.
Ce n’était pas a propos de la fameuse « bête-chien », mais plutôt en voyant Nero sérieux.

« Voila qui est bien curieux de votre part. En quoi cela peut-il vous intéressez ? Ne cherchiez vous pas une bête ? Et non une fille. »

Aion avait ainsi la position de force. Si Nero voulait savoir pour Eloise, il devrait avouer quelque chose sur elle. Une information.

Et de plus, en mettant cette légère pression, son ombre n’en serait que plus discrete.





H.R.P : ( Du coup, si Aion se retrouve sous la lumière, il n’a pas d’ombre. Encore faut il y pensé. )
Revenir en haut Aller en bas
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 17:41

Nero répartit le poids de son corps sur l’une de ses jambes. Portant à nouveau son filtre entre ses lèvres, il hausse un sourcil.
Pinçant ses lèvres, il crache une bouffée de fumée légère, avant d’écouter la suite des propos de l’étranger… Hum… La question qu’il lui retourne ne lui plait pas trop, il n’était déjà pas bien sûr de ce qu’il avait pu dire à Daniel à leur dernière soirée au bar, alors en dire d’avantage à un type inconnu, ce serait vraiment pas sérieux. Encore un point pour reperdre son bras, tien ! Octarine devait commencer à le maudire des tréfonds du temple… Il s’imaginait déjà se barrer en courant avec une grosse partie de la secte au dos.

Nero reste silencieux et crispe ses crocs l’air moins enchanté. Il laisse tomber sa cigarette sur le sol et l’écrase inachevée sous le cuir épais de sa botte. Lorsqu’il redresse un regard sur Aion, c’est pour le dévisager avec plus de gravité :

« Mademoiselle et moi avons un léger différent, voilà. »

Il écarte légèrement ses bras de manière soudaine pour appuyer son argument et reprend, en les croissants sur son torse :

« La bête en question, elle la cherche pour les affaires de l’école. Moi je la cherche pour raisons personnelles. Il s’avère qu’elle a dévoré deux élèves et que moi… j’ai caché les corps. »

Ca il pouvait le dire puisqu’il l’avait hurlé dans le hall, une fois remis sur pied de la blessure devenue mortelle que lui avait infligée la bête.

« Ce que vous me direz sur elle ne signifiera peut-être rien pour moi, dans un premier temps, mais ça m’aidera en partie à comprendre un peut-être futur adversaire. Je ne collabore qu’avec ceux qui ne m’en laissent pas le choix… et pour l’instant, j’ai une épée bien plus lourde au dessus du crâne, que celle que l’école s’apprête à abattre sur moi.»

D’un léger coup d’œil furtif, il redresse l’échine et retire le gan de sa main droite, dévoilant une chair en dur, d’écailles unifiées miroitants d’un bleu électrique et d’un rouge pourpre matte aux extrémité de son bras et de sa paume.

« Voilà mon épée de Damoclès… Je n’ai pas le choix. »

Il retourne rapidement son bras sous ses couches de cuir et redresse le menton sans quitter Aion des yeux :

« Je ne suis pas un garde chasse si free lance que je peux le prétendre. En bref, vous avez eu assez d’infos je crois. »

Son regard se fait plus fiévreux et inquiet, à l’idée de repenser à ce qu’il vient de dévoiler à un parfait inconnu, en échange d’informations qui pourraient l’aider à compléter un puzzle complexe.


Dernière édition par Nero le Lun 9 Nov - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 19:30

Voyant que son interlocuteur avait complètement craqué, et venait de divulguait pas mal d’information.

Aion se voyait déjà en train de partir. Mais si il tenait à garder la confiance de ce chasseur, fouineur, qui se révélerait être un bon informateur, il lui fallait donné un os a ronger.

« Cette fille, fait partit de l’IEMM, entre autre je ne pense pas que ce soit une ennemie. L’IEMM et l’ancienne école de magie ont toujours gardé une relation amicale malgré quelques mésententes. »

Aion observa le bras. IL aurait bien ouvert son œil droit afin de savoir de quoi était fait ce bras, mais dévoilé ainsi son atout n’était pas dans son genre.

« Votre bras pique ma curiosité. »

Aion resta toujours impassible malgré ce qu’il venait de dire.
Eloise semblait s’être éloigné de plus en plus et Aion devait commencer son chemin afin que son ombre ne la perde pas.

« Deux élèves morts. En plus caché. Ces écoles ne changeront jamais. Toujours a attiré ce qui ne devrait jamais se trouver ici. »

Aion fit un demi cercle vers la gauche et entreprit de marcher. Cependant il voulait voir ce que ce Nero pouvait bien faire avec ce bras. Du coup il avança tout en parlant, comme si il invitait Nero à le suivre sans pour autant lui avoir demandé.

« Cette bête semble n’être que le début de ce que je pourrais appelé : le chaos.
Ce genre de chose se produit toujours dans des endroits tel que cette école.
Mon apparition dans le cimetière n’est peut être pas du au hasard.
Encore un aimant à problème qui, je suis sur, va vous donné du travail a n’en plus finir. »
Revenir en haut Aller en bas
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 20:26

Nero écoute avec attention les paroles de Aion, papillonnant du regard sous la surprise qui gagne son visage :

« Elle vient de Daimos aussi donc… »

*Merde mais y’a quoi vraiment entre cette école et Cairn… C’est juste le hasard ? Ou elle est née pour être dans mes pattes peut-être.*

Non définitivement non, le coup au hall n’était pas si bien passé que ça a ses yeux… en fait, il était aussi fier de sa gueulante que meurtrit par le regard des élèves, qui étaient descendu pour voir le spectacle du mec blessé par la bête. Et gentille ou pas, elle et l’école se mettaient en travers de la route de celui qui lui avait rendu un bras.

*Tssss…*

Perdu dans ses pensées un instant, il shoot dans un cailloux sans vraiment constater le départ d’Aion… sauf que‘Chaos’ à son ouïe fine ça fait susucre pour un cheval.
Raide comme un arc soudainement bandé, il redresse le menton et cherche Aion du regard, l’observant l’éloigner il le rattrape en courant et se place devant lui :

« Le quoi !... redit un peu ça moins fort qu’on t’entende pas pour voir ? »

Nero marchera à reculons s’il le faut et se relèvera s’il ne prend pas garde à une marche ou à un mur, mais là c’est trop important pour laisser ça de côté.

« Y’a un ou deux trucs que moi je sais… et cette bestiole… n’est pas de ton histoire de C… »

*J'ai dit histoire de c... pas grave y comprendra pas vu sa tête...* -croise les doigts-

Ca il pouvait entre être sûr sinon pourquoi Il lui aurait demandé de la chasser, c’était tout bonnement ridicule.
Les mains sur les hanches, il se décide à reprendre le sens de la marche et ajoute :

« Et c’est quoi cette histoire d’aimant à problème ? Dites-moi alors pourquoi vous est apparu dans ce cimetière alors que la bestiole y… »

Nero se fige, bouche ouverte sur sa dernière prononciation et index levé, pendant qu’ Aion le dépassera certainement. Il dégaine brusquement son épée et le tien en joue devant lui, une fois retourné sur les pas de l’étranger :

« C’est Toi l’ombre qui la suit depuis le début ? Celle qui veille sur les collines et ordre à la bête ? »

Heureusement la ruelle et déserte… Non ce n’est pas un coup de chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 20:44

Aion s’arrêta devant cette étrange épée qui se pointa devant lui.

Peu importe ce que Nero lui avait demandé, il répondit simplement à cet acte agressif.

« Et si c’était moi, tu me tue, sur le champ ? Pour aller le crier sur tout les toits ? »

Aion tendit sa main vers l’épée et posa un doigt dessus.

« Allons allons, je ne savais même pas ce que tu recherchais. En revanche, je suis bien à la poursuite de quelqu’un et ton petit numéro me fait perdre du temps. »

Aion appuya sur l’épée pour la baissé en ajoutant d’un ton mortuaire :

« Tu m’es utile, il serait dommage que ta vie prenne fin maintenant. »

Un coup de bluff, Aion espérait qu’avec son aura amplifiée, les paroles suffiraient à faire taire ce malentendu inutile.

« Tu verra par toi-même ce que tu cherche à savoir, je ne suis pas ton ennemie et encore moins le propriétaire de cette bestiole, qui je l’avoue m’intrigue tout autant que ton bras. »

Avant de continuer a parlé, Aion attendit la réaction de Nero
Revenir en haut Aller en bas
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 21:04

Nero maintient Aion en joug et répond à sa première élocution les crocs serrés :

« C’est pas ici que j’irais le crier… j’ai mon propre toit à entretenir… »

Un demi sourire crispé se dessine sur ses lèvres, sans que son regard clair et perçant ne se détache de celui dont l’aura le repousse autant qu’il attise ses envies de combativité.
La deuxième phrase lui fait plisser le regard et perdre le sourire. Ses sourcils se froncent avec une envie certaine d’en finir, sauf que quelque chose le retient.
Perplexe à la fin du discours, il redresse l’échine, range son épée et ferme les yeux.

« Tsss… Dommage. Mais je ne suis pas certain d’être non plus ce que tu recherches… tout comme mon bras et cette bête, t’intéressent… Puis que ce genre de problème n’arrive qu’aux abords d’écoles…Tu as du en voir d’autres surtout avec … Daimos »

Le visage sévère il plisse le regard et fait mine de se détourner. Stoppé de profil à Aion dans son élan, il l’observe attentivement en silence cette fois, avant d’ajouter quelques secondes après :

« Dis-moi ce que tu cherches… peut-être que je pourrais t’aider. De toute façon j’ai perdu ma journée alors autant en profiter. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 21:36

Une fois sa garde baissé, l’ambiance fut plus calme.

« Mais je ne te recherchais pas. Tu es venu a moi. Voyons ça comme un signe. »

Aion reprit sa marche.

« Mais si tu veux en savoir plus, sur elle et ce qu’elle fait, alors je te suggère de te faire passé pour mon garde personnel. Ainsi nous n’aurons pas l’air ridicule une fois en face de son directeur. »

Aion savait attiser la flamme qui ferait agir Nero. Si sa curiosité était réelle, alors il viendrait, une fois sur les lieux, après avoir apprit plusieurs choses, rien ne l’obligerait a rester.

Et c’était bien le problème pour aion, il fallait que Nero, este jusqu’au bout. De ce fait, il s’arrêta net et se tourna vers lui.

« Tu veux des réponse ? Soit, tu vas en avoir, en même temps que moi. Mais si tu tiens réellement a les obtenir, alors tu ne pourra jamais faire demi-tour. Ton chemin se partage ici. Choisit par toi-même. »

Un silence accompagné d’une bourrasque de vent passa.

« Tu ne sait pas dans quoi tu risques de mettre les pieds. Si tu recherche simplement cette bête, alors vas t’en. Reste en la. »

Aion fit demi tour, laissant le choix à Nero, de toute façon à la vitesse où il allait, Nero aurait vite fait de le rattraper. Mais Aion ajouta en dernier avertissement :

« Tout ce que je peux t’assurer, c’est que d’ici la fin de cette nuit, tu va devoir choisir un camp. Une bonne fois pour toute. »
Revenir en haut Aller en bas
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 22:01

Houlà houlà ! Trop d’infos et de choix pour une tête qu’à pas trop envi de réfléchir !... Nero laisse sa lèvre inférieure pendre mollement, ainsi que sa mâchoires, sous les propos d’Aion.

*Mais qu’est-ce qui dis…*

Mais comment ça quel camp ? Si Aion n’était pas d’ici et qu’à Cairn il y a avait déjà au moins le camps de la bête, celui de contre la bête et celui de contre la bête et l’école ça allait faire un choix de plus ? Merde.
Bon bah heu… vite, vite… heu… Eloise contre bête, lui contre bête et école… Eloise avec école donc lui contre Eloise.

« Ok j’te suis ! »

Ha voilà c’était plus simple là. Nero le rejoint en quelques enjambées le regard encore vide des conséquences de cette prise de position… Merde qu’est-ce qu’allait dire Octa…

« Mais heu… Juste… de quel camp tu m’parles en fait…
Parce que bon, moi j’veux bien te suivre mais ça dépend d’où tu vas. Au fur et à mesure que le temps passera je serais peut-être amené à me dresser contre toi, si tu te dresses sur mon chemin comme le fait Eloise et Cairn. A moins que tu te montres plus persuasif que celui… que je sers… »


Il baisse un peu le ton sous la blase qui le gagne à ses propres mots.

« Le seul but que j’ai en commun avec toi c’est Eloise, parce qu’elle est dans l’école pour moi et que pour toi bah… en fait j’en sais rien. Mais le fait que tu ais parlé d’IEMM y joue certainement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 22:40

Aion suivait son ombre qui elle-même suivait Eloise.

« Elle fait partie de l’IEMM, pas de cairn, mais en écoutant tes propos, il semblerais qu’entre l’IEMM et cairn cela ne se passe pas aussi bien qu’à l’époque de daimos. »

La marche continua :

« Tu as donc chois de me suivre, dorénavant tu es mon garde du corps pour la nuit.
Nous allons bientôt rencontrer le chef de section d’Eloise.

Tu me demandes dans quel camp je suis ? Je n’en sais pas plus que toi ? Mais cette nuit, tout va s’éclaircir. Je prendrais position.

Je sais que cela risque d’être difficile pour toi, mais une fois en face d’eux, reste silencieux, quoique tu entende, quoique je fasse. Intervient seulement pour faire ton travail. Entre autre, me protéger. »


Aion s’arrêta et ayant perdu de « vu » son ombre, il n’avait guère le choix que d’ouvrir son œil.

« C’est pour cela que je te met dans la confidence… »

Aion ouvrit enfin son œil droit. Un œil noir, incroyable. Mais en voyant cet œil, ce n’était pas le noir maléfique qu’on voyait, mais plutôt le noir du -vide -.

« J’ai bien une ombre, une ombre qui m’a quitté depuis ta cigarette, une ombre qui suit Eloise.
Avec ce que je lui aie dit, il est sur qu’elle prendra contact avec son supérieur.
Peu importe comment, mon ombre entendra tout.
Je sais où elle va. »

Ayant reçu les informations de son ombre, Aion referma son oeil aussitôt. Trop de personne s’était perdu et avait sombré dans la folie en le regardant.
Afin d’éviter un tel désastre, Aion augmenta son aura de peur afin de faire Revenir Nero a la réalité.

Puis, geste qu’il en faisait pas avant, il lui donna un tape derrière la tête.

« Ca va ? T’es toujours ici ? »

* Zut, coulé si vite mon garde du corps. J’ai commit une erreur. Pourvu que... *


Mais forçant Nero a réagir, il continua de parlé tout en parlant pour le gardé dans ce monde :

« Pose moi les questions que tu veux, j’y répondrait si j’ai la réponse. Mais hâtons nous. »
Revenir en haut Aller en bas
Nero
Chasseur
avatar

Sexe : Masculin Messages : 174
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : en terres sombres

Feuille de personnage
Race: Vampire spécifique
Age: 23 ans
Métier: Traqueur

MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 23:20

Le jour commence à choir et les deux hommes suivent toujours une piste. Nero écoute Aion, un sourcil haussé depuis un moment, à croire que ce dernier est resté bloqué sur son visage… Le regard sur le sol, il tente d’assimiler tout ce qu’on lui dit, mais le gros souci c’est de faire des liens…
Se grattant l’arrière de la tête tout en marchant, il se récapitule :

*Cairn… avec IEMM… mais IEMM mieux avec Daimos… heu… ouais enfin si à la base je sais pas c’qui lis ces trois écoles… Rahhh compliqué.*

Ses bras lui en tombent quelques secondes, puis il se ressaisit à la suite des propos de Aion :

« J’suis partant pour vous protéger… »

*Ha vrai dire… avec l’aura qu’il dégage je n’aurais pas pensé lui être utile ! Son aura ne serait qu’une façade ? Tel l’insecte impuissant face à l’oiseau use de couleurs poisons pour l’éloigner ?*

Une goutte lui glisse de la tempe à cette pensée… manquait plus que le coup de gong du vieux sage pour marquer la minute proverbe…

« -Soupir-…Bon bah… j’ai pas tout compris mais ça va l’faire. »

Lorsqu’il redresse le regard interloqué sur le mot ‘confidence’, Nero fixe sur l’œil dévoilé de Aion et raidit l’échine.

*Ha merde !... C’est quoi l’délire !...*

Figé pour de bon, il en coupe presque sa respiration et ressent un long frisson remonter le long de son échine. Lui hérissant lentement les cheveux de la nuque jusqu’au haut de la tête.
Les yeux écarquillés, il se sent soudainement revenir de sa torpeur à la suite d’un léger coup à l’arrière du crâne.

« Mais… heu je… Enfin… ouais j’crois.»

*Bordel je sais plus à qui j’obéis… j’ressemble au chien que je traque bordel.*

Dévisageant Aion avec l’air d’un gamin à qui on a donné le choix d’une sucette sur deux, il reprend :

« Bah c'est-à-dire que… les questions faut me laisser le temps de les formuler dans un ordre qui convienne à ma logique… Moi j’suis garde-chasse par stratégiste… »

Il se stoppe sous son aberration et secoue le visage :

« Heu enfin j’veux dire heu… C’est compliqué votre histoire, j’vais laisser ça reposer au fond de mon océan chahuté et j’vous en parle d’ici quelques heures. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   Lun 9 Nov - 23:25

" Sage décision, autant d'information accumulé mérite un peu de recul.

Avançons jusqu'à notre cible."

Aion avance
Un petit moment plus tard, Aion s'arrêta et stoppa par la même occasion Nero.

" Changement de plan. Elle les contacte par téléphone. Je dois leur parlé."

Aion regarda Nero.

« Un parc, des jardins, je serais la bas. »

Puis Aion leva le bras, et disparu tel une chute de liquide qui s’engloutit dans le sol, excepter que le liquide est noir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le chat noir : un bar et un pianiste intriguant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2 Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Le village :: Bars :: La taverne du voyageur -