CalendrierPortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez  | 
 

 Présentation de Gin Sysiphe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Gin
apprenti magicien
apprenti magicien
avatar

Sexe : Masculin Messages : 130
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : dans les ombres, loin du soleil

Feuille de personnage
Race: demi vampire
Age: 24 ans
Métier: élève citrine 2ème année

MessageSujet: Présentation de Gin Sysiphe   Ven 24 Avr - 17:44

Nom : Sysiphe

Prénom : Gin

Surnom : Kira

Type : Élève

Age : 21 ans

Travail :

Apparence Physique : /
Gin avoisine le mètre quatre-vingt… mais le fait est qu’il ne se tient jamais vraiment droit, comme si le poids de ses soucis lui pesait sur les épaules. Sa peau est pâle, ses yeux sont d’un noir profond, cerné d’obscurité, marqué comme une fatigue qui ne trouve pas de finalité.
Pour ce qui est de sa coupe de cheveux, Gin va plutôt pour le style ‘out of bed’… disons qu’il est un peu hirsute mais que le résultat n’est pas si décoiffé qu’on pourrait le penser.
/
Caractère : /
Gin est très réservé. Il ne s’est jamais vraiment exprimé avec les autres. Il dit tout à son journal. Il est son confident.
D’un tempérament lent et calme, il paraît plutôt mou et un peu idiot à cause de ses habitudes…
On pourrait dire qu’il a un comportement un peu autiste. L'altération qualitative des interactions sociales réciproques, sévère et durable que l’ont peut trouvé chez certain, se reconnaît dans sa manière d’observer les autres et de les éviter… de répudier tout contact avec autrui, sauf pour lui provoquer la mort. L’altération de la communication, marquée et durable, qui affecte les capacités verbales et non verbales serait détectée par son mutisme et son désintérêt social. Il ne parle pas avec ses victimes, seul son journal intime peu l’entendre. Un caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements, des intérêts et des activités… Gin à toujours se tic de s’accroupir et de poser les mains sur ses genoux, de pencher le visage en avant et d’observer… il reste silencieux. Lorsqu’il se déplace, c’est les mains dans les poches, souvent tripotant la chaîne de son journal intime ou sa couverture sombre en cuir. Il voûte son dos et se laisse aller à la lenteur de ses mouvements…

N’aime pas : Gin déteste qu’on l’appel par son prénom… Personne ne le connaît hormis ses parents décédés et son journal intime. Pour les rares humains et autres qui l’ont apprit, leur sort c’est révélé plutôt triste et souffreteux.
Il n’aime pas qu’on touche à son journal, il lui est très précieux… et se rattache à sa ceinture à l’aide d’une chaîne métallique et noire.
Il hait le bruit… surtout lorsqu’il persiste… Ayant toujours vécu dans des abris à l’écart de la communauté vampirique et humaine, il préfère le calme et la lenteur de ses mouvements à la précipitation.
/
Pouvoir : /
Gin est un demi-vampire, mais étant élevé comme tel, il possède les pouvoirs de ces derniers et en fait usage pour impressionner les ignorants.
-Il possède une rapidité plus forte que celle d’une humain ordinaire et peut éviter de se faire repérer… il ne se déplace que la nuit et évite le jour, même s’il peut supporter la lumière…
-Son pouvoir de télékinésie est encore à développer, mais il arrive à soulever son corps de quelques centimètres du sol, mais d’avantage pour grimper aux murs et surprendre ses victimes. Cependant, ses parents n’ont pas eu le temps de lui apprendre à user de ses capacités avec une fidélité remarquable.
-Il possède également une certaine facilité à charmer les humains, mais ne c’est jamais servi de cette capacité.
-Il peut aussi voir l’âme des choses… ce qu’il voit lui est donné comme beau ou hideux.
Habitudes : Il s’isole souvent et ne connaît du contact avec autrui que sa relation avec ses parents et celles avec ses victimes… il écrit dans son journal intime et ne s’en sépare jamais.
Son journal : il est épais, recouvert d’une double couche de cuire noir, sur lequel est inscrit ‘Gin’s Diary’. Les pages sont jaunit et vieillit par le temps et les voyages multiples. Beaucoup ont été arrachées par Gin.
Ce journal lui sert de défouloir, de confident et de mémoire… Gin inscrit également ses expériences menées sur les humains en y joignant des notes séparées.
/
Histoire : /
Journal intime d’un vampire.


Présentation : L’écriture de ce passage se sent un peu hésitante et relève de celle d’un enfant, par les arrondit qu’elle présente et la forme scolaire qu’elle adopte.

Je suis Gin, j’ai six ans aujourd’hui. Ma mère m’a mis au monde le six juin mille neuf cent quatre vingt six… Depuis ce jour, je vis dans l’ombre. Ma mère m’a expliqué aujourd’hui que nous sommes vampire à cause du jour où elle et mon père se sont fait enlever et sont été mordu… Elle m’a aussi raconté qu’elle était enceinte de moi à ce moment là… ce qui fait de moi un demi vampire ? Je ne comprends pas encore tout, j’ai du mal avec certaines lois qui nous concernent… Mais tout ce que je sais, c’est que je dois me cacher… mon journal est ma seule distraction.

Mon père m’apprend à écrire et ma mère chasse pour nous… Nous ne sommes pas des classes supérieurs, alors elle fait tout son possible pour nous ramener quelque chose. Père ne peut pas me laisser seul… Je sens qu’il a peur.

Sur les pages qui s’ajoutent, on peut trouver quelques dessins et essaies d’écritures à l’encre noire et grasse…

Cela fait un an de plus aujourd’hui… J’ai enfin sept ans. Aujourd’hui, je me suis levé tôt… Maman a eu un problème. Elle est partie chasser dans la nuit et n’est toujours pas rentrée… Père est inquiet, nous n’avons pas mangé depuis plusieurs jours et je commence à avoir très faim. Père tente de me nourrir par son propre sang, mais je le sens faible…

Maman est rentrée !... mais tard dans la soirée. Ils se sont disputés. Père s’est emporté comme jamais… la fatigue et l’inquiétude ont portés ses gestes. Je reste caché pour le moment, j’attendrais que les choses rentrent dans l’ordre… mais trop de questions chamboulent mon esprit…

Le 7/06/1993,

Maman est morte… Père est accablé… Je sais que ce n’est pas de sa faute… il a tenté de m’expliquer, mais je sais très bien qu’il voulait me rassurer… mais me conforter sur quoi ! Mère est morte et il ne sait même pas comment ni pourquoi… les humains l’auraient-ils empoisonné ? Auraient-ils trouvés un moyen ?

Les pages qui suivent sont illisibles et même Gin ne pourrait pas se rappeler de leur contenance… certains mots sont descriptibles parmi les multiples tâches d’encres et d’humidité, lié à une période de chagrin intense…

Ca y est… papa et moi avons trouvé un abri. Depuis le temps que nous en cherchions un sûr ! Ils nous poursuivent… quelqu’un à du donner l’alerte ? La faim nous tiraille depuis plusieurs semaines… mais aujourd’hui, papa a décidé que je pouvais commencer à chasser seul. Pour l’entraînement, il m’a mené dans une sombre forêt, bordant un cimetière, non loin d’un village. Là… nous sommes tombé sur une mère et sont enfant, recueillit sur une des sépultures mal fixé à la terre glaise du pays. La nuit venait de tomber, père et moi pouvions attaquer sans crainte.

Cela fait plusieurs semaines que je n’ai pas écrit dan mon journal… Excuse-moi… Mais tu es mon dernier ami. Depuis que père a été tué par un chasseur de prime… enfin je pense… à moins que ce ne soit un chasseur de vampires ?... Cela remonte à ma première nuit de chasse… Depuis je n’ai que très peu mangé… je me sens faible, d’ailleurs j’ai du mal à écrire.

L’écriture de ce passage se sent lente par la longueur de certaines lettres…

Les pages qui suivent sont arrachée et des traces de sang noircis et de brûlures sont visibles sur d’autres… ce qui laisse penser que Gin a brûlé certains passages de sa vie…

Aujourd’hui, j’ai dix huit ans… ma vie change en cette année 2004… J’ai décidé de reprendre mon journal, parce qu’aujourd’hui je me sens plus seul que jamais. Je continu à me cacher… je ne fais que ça… Je ne m’attaque plus aux humains depuis bien longtemps. J’ai peur… Peur de la Mort. Elle me persécute sans arrêt, me surveille… je sens son sourire espiègle dans mon dos… Je sans son index suivre mon échine en un frisson de peur qui m’immobilise dans mes cachettes… J’ai besoin d’écrire pour me rassurer… D’ailleurs, je ne te quitterais plus jamais, pardonne-moi pour les blessures que je t’ai infligées… Tu resteras accroché à ma ceinture par cette chaîne métallique… Plus jamais je ne veux te perdre.

Ca y est… Finalement j’ai bien réfléchit. Je vais m’attaquer de nouveaux aux humains… mais pas pour boire leur sang… non… pour les expérimenter. Je veux connaître la Mort, je veux l’étudier, la lire en eux, pouvoir la toucher et la prendre, l’emprisonner pour qu’elle ne me touche pas, qu’elle ne m’approche plus ! Je veux la regarder en face et lui dire que je ne suis pas pour elle !

Première expérience :

J’ai trouvé une petite fille. Je l’ai arraché à une ruelle alors que le soleil venait de disparaître derrière les collines sombres. Il est bien imprudent de rester seule dehors à une heure pareil, sans personne alentours pour vous surveiller…

Elle doit avoir une bonne dizaine d’années… Je lui ai fait perdre connaissance et l’ai amené dans une maison abandonnée, à quelques kilomètres de son village. Je dois faire vite, avant que les secours n’arrivent. Elle a ouvert les yeux… bien entendu je l’ai immobilisé…

Bien évidement, en me voyant et en se rendant compte cette situation fâcheuse, elle c’est mise à pleurer et à crier. Ses appels ont finit par me faire mal à la tête, j’ai du la bâillonner. Je dois commencer l’expérience.
J’ai fait des recherches sur les humains… il est presque comme le notre en réalité…
J’ai donc touché des points vitaux bien précis sans me nourrir de son sang… mais la tentation était extrême… j’en ai des sueurs et ma main tremble. D’ailleurs le scalpel m’échappe à plusieurs reprises. Je dois me reprendre…

La petite fille a perdu connaissance à 0h25… J’ai fait en sorte que sa mort soit la plus lente possible afin de ne pas perdre une miette. Mais rien ne s’est passé… la mort ne s’est pas présenté à moi… J’ai pourtant regardé ! J’ai scruté les iris de la fille ! J’ai vu l’étincelle de vie s’éteindre de son regard, son souffle s’épuiser, ses muscles se détendre, et son cœur a cessé de battre à mes oreilles… Rien. La vie a quittée son corps sans rien de plus…
Je suis en colère… la folie s’empare de mon esprit, j’aimerais comprendre !!!

L’écriture est appuyée et dénonce la violence dont fait preuve Gin.

Voilà… J’ai fait ce que j’avais à faire… J’ai brûlé cette maudite et son tombeau. Je me suis défoulé sur elle et je me sens faible. J’ai usé de trop de force alors que mon esprit était déjà affaiblit par cette envi sanglante que je m’efforçais à contrôler. Je l’ai découpée… J’ai cherché le moteur de son âme, ce qui sert à faire vivre un homme… mais rien, encore une fois. J’ai pris des notes et
fait des croquis.

De petites fiches sont jointes aux pages et montres plusieurs dessins des différents stades de la dissection avec quelques prises de notes, mêlées de sang.

Aujourd’hui j’ai vingt ans… je n’ai cessé de tuer les humains… Mais je ne me nourris toujours pas de leur sang… ils ont finit par m’en dégoûter. Je ne m’attaque qu’aux animaux que je trouve…

Ma crainte grandit de jour en jour… Je cherche encore et toujours… et je ne trouve pas. Peut-être n’y a-t-il aucun moyen de l’éviter… Non… Je suis sûr du contraire !

Les pages qui suivent sont presque inexprimables, mais relatent encore des multiples expériences que Gin a mené sur les humains…

L’écriture de ce passage est rapide et laisse sentir que Gin connaît un grand bouleversement sentimental.

Ca y est ! Je… je l’ai vue !... La Mort ! Elle est hideuse !... Je… Mes craintes sont
confirmées !...

Hier soir, je me suis battu avec un homme d’une trentaine d’année… j’avais besoin de son corps pour une nouvelle expérience… Je ressens en moi l’envie de tuer cette race de mes mains !... je sens un tel plaisir prendre mon âme et mon corps lorsque je les tue, que je finissais par oublier ce que je cherchais à voir…

Mais aujourd’hui, alors que j’avais finalement achevé l’homme pour me défendre et que je rageais contre cet humain insignifiant, sous un des ponts éloignés d’une ville, je ne me rendais pas compte que je perdais moi-même beaucoup de sang.

Mes yeux se sont voilés un instant… Ce n’est que quelques minutes plus tard que j’ai remarqué cette lame dans ma cuisse. C’est incroyable… comment n’ai-je pu sentir la douleur que cela aurait du m’infliger. Il va falloir que j’expérimente sur la souffrance… et l’attention qu’on lui porte pendant un combat.

La Mort m’est apparu à un stade où la vie allait me quitter… mon corps avait chaviré lourdement sur un côté et mon regard s’était affaibli. Mon souffle avait diminué et je commençais à sentir des frissons envahir mes pieds et mains. Mais elle m’a parlé… J’ai rouvert plus largement l’attention et j’ai vu son ombre se dessiner sur les pierres assemblées et salis de la voûte du pont. Elle m’a dit qu’elle savait que je la cherchais… je n’ai pas vu son visage, elle ne semblait pas en avoir, mais j’arrivais à sentir son sourire glacial et moqueur… ce même qui me paralysait dans mes souvenirs sombres.
Elle a décidé de ne pas prendre ma vie. Nous avons passé un pacte… Elle désire que je tue encore pour elle…

Néanmoins… aujourd’hui, je me demande si je l’ai bien vu… si elle n’était pas une apparition illusoire. Certains humains, avant de perdre le souffle de la vie, parlaient dans un état second à des personnes absentes ou s’exprimaient de manière illogique. Peut-être que mon esprit l’a crée de toute pièce pour me rassurer que ce que je cherchais fût bel et bien ‘matériel’ ?
Non… je l’ai vu, c’était bien elle, j’en suis certain !!

Je continu à me déplacer la nuit… J’en apprend toujours plus sur les humains… Ma détermination a évolué en secret depuis que je l’ai vu… enfin j’espère.
J’étudie toujours plus les hommes et leur culture, leur façon de son comporter… Mes déplacements m’ont menés à un village… Peut-être que je pourrais me poser un temps là bas et tenter quelques choses de nouveaux… prendre contact avec quelqu’un d’autre que toi mon journal… excuse–moi de t’être infidèle.
/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Présentation de Gin Sysiphe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cairn :: Accueil :: Fiches de présentation -